Depuis le 13 mars, confinement oblige, le nombre de vols, et de brigandages est en chute libre. En effet, comment s'introduire dans des lieux occupés ? François Morel s'émeut de l'absence de soutien aux professionnels du larcin.

"J'oserai ce matin pousser un cri d'alarme. Je voudrais parler d'une profession dont le moral est au plus bas. Je voudrais parler d'une profession qui souffre. Pourtant, je ne ai pas entendu beaucoup de paroles de compassion envers ceux qui font vivre ce secteur d'activité. 

Je veux parler de celui du cambriolage. La filière vols, larcins, brigandage à connu une chute extraordinaire en ce début d'année. Une forte régression. On peut même se demander aujourd'hui si la profession se relèvera d'un tel marasme.

Depuis le 17 mars, en effet, une baisse spectaculaire a eu lieu dans ce domaine. Le confinement n'a pas permis pas aux cambrioleurs de faire normalement leur travail. Les chiffres sont alarmants. La semaine du 20 au 26 avril 2020. Imaginez le Nombre de cambriolages à tout simplement Été divisé par trois. 1500 actes enregistrés, contre 4500 sur la même période l'an passé !" 

La suite à écouter...

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.