Dans quelques jours, Noël et l’occasion, pour les chrétiens de fêter la naissance du Christ.

Je ne discute pas. Je trouve très légitime de célébrer le fils de Dieu qui a laissé une trace non négligeable dans l’histoire de l’humanité, je ne conteste pas, mais je voudrais en profiter, en ce matin situé dans la période de l’Avent, pour relativiser un tout petit peu son importance et évoquer celui sans qui rien n’aurait été possible, celui grâce à qui tout a commencé, le papa de Jésus, Dieu Lui-même, Dieu que je voudrais spécifiquement saluer car je sais qu’Il est auditeur de France Inter vu qu’Il est extrêmement connecté, non seulement Il connaît et voit tout, mais également entend tout.

J’imagine qu’en ce moment, les sentiments de Dieu sont légèrement contrastés,  une fierté bien légitime devant la notoriété de son fils et en même temps peut-être une certaine jalousie, tout à fait compréhensible,  quand il s’aperçoit que son fils L’a presque dépassé en popularité. 

On critique parfois ceux qui ont profité de la notoriété de leur père pour se faire connaître mais, est-ce que Jésus-Christ, je pose la question, je ne veux faire le procès de personne, n’a pas, plus que les autres, exagérément utilisé la notoriété de son père pour faire carrière dans la messianie?

Parce que  bien sûr, je vous vois venir, vous allez me parler des  enfants Gainsbourg, Hallyday, Dutronc, Souchon, Chédid, Bedos, Higelin, Deneuve,  mais il y a d’abord le fils de Dieu qui a intégralement fait son trou en revendiquant exclusivement le travail de son père.

Mais, je suis désolé de le dire,  celui qui a créé le monde, ce n’est pas Jésus, c’est son père, et je le rappelle quand même, le monde a été créé en 6 jours. En  6 jours ! Je ne sais pas si l’on mesure bien l’exploit !  Quand on sait que la moindre maison en parpaings, de l’achat du terrain, l’étude du financement, la signature chez le notaire jusqu’à la pose des parquets, l’isolation du toit et les peintures intérieures, nécessite généralement  pas loin de deux ans. 

Alors, vous me direz, parce que vous avez réponse à tout, qu’à l’origine le monde a certes été créé, mais il a été fait en gros. Dieu avait fait la lune, les étoiles, les  montagnes, les torrents, les rivières, mais Il avait un petit peu torché le travail, Il ne s’était pas occupé des fusées, des remontes pentes, des canoës kayaks. Alors, je suis d’accord avec vous, il faut être juste, c’est vrai Dieu ne s’est pas beaucoup occupé des finitions. Au départ, pas de TGV, pas d’autoroute, pas d’aéroport, pas de patins à roulettes avec roulements à billes mais je voudrais quand même préciser que Dieu s’en est quand même sorti tout seul  et sans faire appel à la moindre main d’œuvre extérieure.

Donc, je ne crois pas qu’il soit complètement exagéré de tirer un grand  coup de chapeau à Dieu qui, par ailleurs, doit amèrement regretter la contre publicité permanente que lui font tous ses  adorateurs fanatiques et criminels.

Quand au fils de Dieu qui sera fêté dans quelques jours, n’oublions pas la phrase de Monseigneur Hyacinthe-Louis de Quélen, 125è archevêque de Paris, cité par Guy Bechtel et Jean-Claude Carrière dans leur Dictionnaire de la bêtise et des erreurs de jugement « Non seulement Jésus-Christ était fils de Dieu, mais encore il était d’excellente famille du côté de sa mère. »

(Jésus que ma joie demeure, de Jean-Sébastien Bach)

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.