Le président de la République a demandé un plan Banlieue à Jean-Louis Borloo, mais cette semaine de but en blanc, caduc le rend, c'est saisissant, c'est surprenant... François Morel voulait une chronique un peu plan plan...

Un mâle.

Un mâle blanc.

Un mâle blanc quadragénaire.

À la Présidence de la République a été élu un mâle blanc quadragénaire

Pour en parler ce matin, un mâle.

Un mâle blanc.

Un mâle blanc quinquagénaire.

Le mâle blanc quadragénaire est Président, autant dire représentant de mâles et de femelles, de blancs et de pas blancs, d’enfants charmants, de vieux enfants, de vétérans, enfin de gens âgés diversement.

Le président mâle blanc quadragénaire à un mâle blanc sexagénaire toujours fringant (dans sexagénaire, il y a sexe, c’est rassurant), commande un plan. 

Et puis, un plan, pour un sexagénaire, encore pimpant, tout frétillant, c’est engageant, c’est attrayant, c’est séduisant.

Mais…

Quelque part, ça n’aurait aucun sens que deux mâles blancs, ne vivant pas dans ces quartiers, s’échangent un rapport. 

a dit le Président, qui réclame un plan et sur le champ qui  le néglige ouvertement, commande un plan, de but en blanc, caduc le rend, c’est saisissant, c’est surprenant.

Peut-être que le  mâle blanc quadragénaire de Président uniquement trouve convaincant les plans ne regardant les mâles blancs quadragénaires et résidant rue du faubourg St Honoré, huitième arrondissement, ça limite évidemment énormément le nombre de plans à ses yeux intéressants, l’interpellant, le concernant, le captivant.

Merci beaucoup pour votre plan, merci vraiment, très inspirant pour quand les poules auront des dents

... a dit le quadra au sexa, pas trop regardant,  pourtant  content de faire un plan.

Est-ce trop clivant que d’être blanc ? 

Je laisse un blanc.

« Je ne vais pas faire un discours » a dit le Président, avant de parler une heure durant. 

En même temps, c’est désarmant, déconcertant.

Il est neuf heures, salut les gens, mes compliments, reparlons-nous incessamment, prochainement…

Pour le moment, c’est l’heure du blanc.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
(ré)écouter Le Billet de François Morel Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.