Je soutiens Robert Ménard. Voilà. C'est dit. Je trouve qu'il a raison de ficher les élèves des écoles de sa ville et de les classer par religion selon leur prénom.

Robert Ménard s'est défendu mardi lors d'une coférence de presse.
Robert Ménard s'est défendu mardi lors d'une coférence de presse. © PhotoPQR/Le Midi Libre

Faut arrêter la langue de bois. Un petit Mohamed on sait qu'il est musulman, un petit David, on sait qu’il est juif, un petit Christophe, il est catholique, un petit Raël, il est quoi ? Raëlien. Voilà. Je vous le dis, c'est quand même pas compliqué.

De même, un petit Bryan ou une petite Jennifer, on sait qu'ils sont d'obédience du Nord-Pas-de-Calais ! Évidemment.

Un petit Jacky ! On sait qu'il est d'obédience barbecue et tuning. On le sait !

Et un petit Jean-Claude ? Lui on peut même imaginer son avenir. On sait qu'il sera inoffensif ! On n'imagine pas un dictateur qui s'appelle Jean-Claude. Heil Jean-Claude ? Ben non. Jean-Claude Jong Un ? Non plus.

Bon et un petit Jean-Eudes c’est pareil ? On connaît son avenir. On sait qu'il habitera à Neuilly et qu'il aura 12 enfants avec sa cousine. On le sait ! C'est quasiment scientifique.

C'est plus compliqué dans certains autres cas de prénoms composés. Genre Yavhé-Mouloud. Là il y a risque que le petit colonise la balançoire de son voisin tout en écoutant du Cheb Mami. Oui quoi qu’on en pense, en matière de terrorisme, on n’a jamais fait plus efficace que Cheb Mami. C'est un peu plus complexe.

Mais c’est pas le sujet. Le sujet c’est de dire « Oui, on peut connaître l’essentiel des gens juste avec leur prénom ».

Rien qu'autour de cette table.

Prenons vous Eric Delvaux. Éric. Les Eric on les connaît. Éric Zemmour, Eric Besson, Eric Raoult, Eric Woerth. Que des gens louches, suspects. Des gens d’une apparence douce et calme. Des gens qui sont capables de dire « le temps », « la route », mais qui cachent en réalité un machiavélisme sans nom. Mais désormais avec un prénom. Ah ah !

Ou alors prenons directement un autre cas : les Guillaume. Guillaume le Conquérant, Guillaume Apollinaire. Que des gens qui éclairent le monde de leurs lumières célestes. Voilà. C'est vérifiable. Je vous le dis !

Et Ménard, il a bien pigé ça !

Il a même pigé une deuxième chose. Il a tout compris au rythme médiatique. Il sait que tous les mois, il doit fournir aux médias une nouvelle idée géniale.

Souvenez-vous : il y a eu le l'interdiction du linge aux fenêtres, le flingue, nouvel ami de la police. Aujourd'hui, le fichage. On sent qu'il monte d'un cran à chaque fois.

Alors le problème, c'est la prochaine fois. Parce que là, il est quand même déjà pas mal haut.

Qu'est-ce qu'il va inventer ? L'injection obligatoire de cellules de porc en intraveineuse pour les musulmans et les juifs ? Ce serait bien, ça !?

Ou alors rebaptiser une université Éric Zemmour. Embaucher Michel Sardou comme prof de musique ! Alain Soral en éducation civique ! Jean Roucas en Histoire de l’art ! On ne sait pas. On attend. On est impatient.

Bon en parlant de ça, je vous laisse je vais amener mon fils à la sienne, d’école.

Ah oui, je ne vous ai pas dit. Mon fils, il s'appelle Bénito. Et si Robert Ménard et ses copains du FN accèdent au pouvoir national, je sens qu’il a de l'avenir le p'tit !

L'équipe
(ré)écouter Le billet de Guillaume Meurice Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.