Ça va mieux en le disant, ça va mieux en le disant ! On voit bien que ce n’est pas vous qui avez à le dire Éric Delvaux ! Parce que je vois bien ce que vous attendez de moi. Vous vous dites : « Pour rendre hommages aux victimes de l’attentat à Charlie Hebdo, il faut continuer à rire de l’intégrisme islamique ! ». Il vous faut du calembour. Du Allah o Akbarbare ! Ah ben oui !

Mais non ! Moi je tiens à ma vie ! Donc terminé les conneries, à partir d’aujourd’hui, je deviens intégriste islamique. Voilà.

Regardez, j’ai commencé à me laisser pousser la barbe. Bon j’ai la pilosité d’une fillette de 12 ans, mais c’est le geste qui compte.

D’ailleurs, je ne comprenais pas pourquoi Alex Taylor ne se rasait plus depuis quelques mois. Je me disais, ça lui va horriblement mal cette vilaine barbe. Mais j’ai compris. Vous avez préféré vous enlaidir pour rester en vie. Bien vu Alex.

Tiens, puisqu’on parlait de gamine de 12 ans, ce qui est chouette c’est que désormais, en tant qu’intégriste islamique, je vais pouvoir me marier avec ! Et ça c’est super ! Enfin une fille que je ne pourrai pas décevoir avec mes performances sexuelles. Et oui, elle ne pourra pas comparer. Génial !

D’ailleurs puisqu’on parle des filles, j’ai fait fabriquer une burqa pour vous, Charlotte et Catherine. J’ai pris une burqa pour vous aussi Alex, parce que je ne supporte plus la vue de cette horrible barbe ! Qu’est-ce que c’est laid ! C’est pas possible !

Bon là je crois que je suis prêt.

Vous allez me dire « tu n’as pas lu le Coran ! ». Parce que vous croyez qu’ils l’ont lu, le Coran, les types qui ont fait ça hier ?

Et puis, ce qui est cool avec l’intégrisme islamique, c’est qu’on n’a même pas besoin de courage ! On peut mettre des cagoules et tirer sur des gens qui n’ont que des crayons de papier et des gommes pour se défendre. C’est génial.

Bon, par contre ce qui m’attriste un peu, en tant que nouvel intégriste islamiste, c’est que les idées, la malice et l’esprit de ceux qui ont été assassinés hier vont continuer à se répandre via la plume et les croquis d’autres chiens d’infidèles du même style.

Des chiens d’infidèles qui étaient hier, dans les rues de toutes les villes de France, non pas soumis et couchés, mais libres et debout.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.