Ça va aller mieux en le chantant Allez tous ensemble !

Pourquoi cette chanson ? Pour deux raisons. Tout d’abord pour donner un peu de droits SACEM à Gérard Lenorman. C’est normal. C’est mon côté « de gauche ». Il faut aider les retraités.

Et puis parce que Gérard, il propose « Mickey premier ministre » et moi je vais vous parler aujourd’hui de Disneyland.

Alors Disneyland tout le monde connaît. C’est un parc d’attraction avec des longues files d’attente pour accéder à des manèges qui font peur. Bon moi personnellement, je ne vois pas bien l’intérêt d’aller à Disneyland, d’attendre de longues heures pour tutoyer la mort. Alors que si vous voulez attendre de longues heures pour tutoyer la mort, il suffit d’aller passer un dimanche après-midi à Clermont-Ferrand. L’effet est le même. C’est peut-être même encore plus flippant.

Alors je sais, je vais me fâcher avec tous les habitants de Clermont-Ferrand. Bon si vous voulez m’insulter, je vous donne mon mail perso. Lâchez-vous : ericdelvaux@wanadoo.fr. Voilà.

Bon revenons à Disneyland qui fait la une de l’actualité cette semaine car le parc ne serait pas rentable. Il ne gagnerait assez d’argent. Alors moi je trouve ça curieux parce que la dernière fois que j’y suis allé à Disneyland, avec mon neveu de 8 ans, une après-midi là-bas, ça m’a coûté l’équivalent du PIB du Burundi. Et je parle uniquement en Pop-Corn.

Alors ça va qu’il n’a pas voulu ramener le serre-tête avec oreilles de Mickey. C’est une chance. Chez les Meurice, on a déjà tous les oreilles décollées donc on n’a pas besoin.

Je dis c’est une chance parce que sinon j’aurais été obligé de prendre un crédit Cétélem. C’est sûr.

Disneyland accusé de discrimination
Disneyland accusé de discrimination © EPA/MAXPPP / YM YIK

Donc je me demande bien « qu’est-ce qu’ils en foutent de tout cet argent ? ». Alors je sais ce que vous allez me dire Éric Delvaux. Je sais que vous êtes très pointu en économie. Vous allez me dire « c’est Picsou qui doit tout détourner ».

Alors je vous demanderais de ne plus m’interrompre si c’est pour dire des bêtises comme ça, Eric. Si on a besoin d’entendre des conneries sur l’économie, franchement, on n’a qu’à appeler directement Alain Minc. On n’a pas besoin de vous.

Bon. Alors il se trouve que les 15 000 emplois que compte le site sont menacés dont beaucoup d’intermittents du spectacle. Notamment dans les fameux personnages. Ce sont des comédiens. Et oui, il faut savoir que dans Tigrou, il y a peut-être le futur Gérard Depardieu. Bon il serait peut-être plus dans porcinet le futur Depardieu mais bref, c’est pas le sujet.

Disney, c’est aussi du rêve, de la féérie, du bonheur. Disney rend des gens heureux. Et oui ! Ça se voit que j’ai des actions chez Disney ou pas ? Oui je profite de la radio publique pour faire monter l’action. Ça s’appelle un conflit d’intérêt, c’est mon côté Balkany. Mon « côté de droite ».

Donc c’est dommage que la presse économique noircisse le tableau. Le monde est beau chez Disney. On est heureux. Et je vais m’adresser à chaque journaliste. Journaliste, pour ta première page, tu peux écrire ce que tu veux...

Ou plutôt non, attendez, laissons Gérard et ses droits SACEM:

L'équipe
Mots-clés :
(ré)écouter Le billet de Guillaume Meurice Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.