Ça va mieux en le disant, même si vous n’avez rien à dire. Et oui ! Car si vous n’avez rien à dire, vous pouvez quand même dire les choses que vous n’avez pas à dire. Où ça ? Sur BFM TV bien sûr. Ce sont les spécialistes du genre.

«Tout ce que je sais, c’est que je ne sais rien », disait Socrate. Ah ah ah ! Quel con ce Socrate ! Il n’aurait jamais pu bosser à BFM TV. Vous imaginez ?

  • Tout de suite on retrouve notre envoyé spécial, Socrate, en direct et en exclusivité pour BFM TV, à Dammartin-en-Goële ? Alors Socrate, comment évolue la situation sur place ?
  • Et bien écoutez… J’en sais rien moi.

  • Attendez comment ça Socrate ? Vous n’êtes pas devant l’imprimerie où a lieu la prise d’otage ?

  • Ben si, je suis devant d’accord mais à 500 mètres quoi…

  • Oui mais Socrate, vous ne voyez rien ?

  • Ben si, je vois le mec d’ITélé, il est juste à côté de moi.

  • Oui mais ne faites pas l’idiot, Socrate ! Vous êtes payé pour informer les gens je vous le rappelle. Reprenez-vous mon vieux! On est en direct ! Informez-nous !

  • Oui qu’est-ce que vous voulez que je vous dise ? Si, je peux éventuellement vous dire qu’il commence à pleuvoir…

  • Ah ! Il pleut ! OK ! On rajoute le bandeau « pluie – inondations – chaussée glissante » et on vous retrouve tout à l’heure avec d’autres informations exclusives BFM TV.

Pauvre Socrate ! Vous imaginez ?

Alors j’exagère un peu. Parfois ils ont des infos. Mais alors, il faut voir les méthodes.

Les types de BFM TV, ils ont quand même appelé directement les preneurs d’otages ! Ils ont, eux, une interview d’un des frères Kouachi alors que les policiers étaient en pleine négociation. Attendez, la prochaine étape c’est quoi ? Je vais vous le dire. La prochaine étape, c’est BFM TV qui organise tout seul une prise d’otage en direct.

  • Bonjour et bienvenue sur BFM TV pour ce Flash spécial. Exclusivité BFM. On vient de l’apprendre, une prise d’otage a lieu en ce moment même sur ce plateau, puisque comme vous le voyez, ma collègue Nathalie ici présente me braque un fusil auto-mitrailleur sur le front. Alors quelles sont ses principales revendications, nous avons pu la joindre. Attention exclusivité BFM TV. Alors Nathalie, pourquoi ce geste ?
  • Pour l’audience, Jean-Marc, vous le savez très bien. Pour les parts de marchés. Pour le pognon, Jean-Marc ! Pour le pognon !

  • Voilà, chers téléspectateurs, vous l’avez entendue. Elle semble parfaitement déterminée et dit agir à des fins pécuniaires… Ah ! Alors attendez, je m’interromps car il semblerait que nous ayons réussi à joindre également l’otage. Oui, évidemment puisqu’il s’agit en fait de moi-même donc je vais m’auto-interroger. Alors Jean-Marc, première question toute simple : comment allez-vous ? – Oh ben écoutez, c’est une situation très délicate car je comprends évidemment les revendications de ma ravisseuse mais j’ai vraiment peur car je la sens très nerveuse. On sent qu’elle n’a pas l’habitude de tenir une arme à feu et…
  • Aaaaaahh !! Scoop, exclusivité BFM TV. L’otage vient d’être exécuté. Tout de suite la pub. Aaargh…

Voilà ce que l’avenir nous réserve sans doute. C’est la fin de cette chronique. Je n’ai plus rien à dire. A moi l’exclusivité BFM TV !

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.