J'aime beaucoup quand Alex dit des choses. Contrairement à la majorité des auditeurs d'ailleurs. C’est vrai, le fait qu'on ne comprenne pas ce que vous dites, moi je ne trouve pas ça gênant du tout. Donc continuez à dire des choses, cher Alex. C’est bien.

Alors bien sûr, il y a des choses qu'il vaut mieux tenir secrètes. Je pense à ceux qui sont favorables au projet de loi sur le Renseignement. Ceux qui disent « Oh moi vous savez, ça ne me dérange pas, j'ai rien à cacher ». Moi j'aimerais juste que leur historique de navigation internet soit rendu public, qu'on rigole un petit peu. Juste pour savoir comment ils vont justifier à leur femme pourquoi ils ont tapé sur Google les mots « Courgette » et « Rectum » dans la même recherche.

«Non mais tu comprends chérie, je cherchais une recette de cuisine, et en même temps je voulais me renseigner sur la réforme du latin ». Voilà, voilà. Ça va être rigolo.

Alors évidemment je vous déconseille de taper ça sur Google, attention. Ne serait-ce que pour garder une bonne image d'Alex Taylor.

Il y a d'autres choses qu'il vaut mieux cacher. Il y a les négociations du traité Transatlantique, par exemple, entre l'Europe et les États-Unis. On sait qu'à terme, les multinationales pourront porter plainte contre un état qui refuse de vendre leur produit.

Les États-Unis, il faut le rappeler, c’est ce pays où les armes sont en vente libre mais où les fromages français sont interdits. Alors, je ne vous dit pas qu'un vieux Maroilles ne peut pas être considéré comme une arme de guerre.

Mais quand même. S’ils interdisent les choses qui puent, ils vont interdire de leur territoire le cerveau de Marion Maréchal Le Pen. C’est évident. Je plaisante bien sûr. Puisqu’il n’est pas encore prouvé que Marion Maréchal Le Pen ait un cerveau, bien évidemment.

ségolène royal justifie son opposition à projet d’autoroute dans le marais poitevin
ségolène royal justifie son opposition à projet d’autoroute dans le marais poitevin © reuters

Donc avec le fameux TAFTA, on n’est pas à l’abri de voir une firme comme Monsanto déposer plainte contre la France à cause, par exemple, de Ségolène Royal ! Vous avez vu ce qu’elle leur a mis ? Bam ! Elle a dit : « Eh ! Maintenant le Roundup c’est terminé ! Enfin… dans les rayons, mais à la caisse si vous demandez poliment, c’est OK. Vous avez la carte de fidélité du magasin ? Oui merci monsieur. Bon cancer… Bon jardinage pardon… ». Ouh la la !

Et comme elle était chaude patate transgénique, elle a continué ! Le Nutella, c’est caca ! Avant, bien évidemment, une fois encore, de reculer. Et oui ! Elle a reculé devant Nutella. Le lobby de la culotte de cheval et de la ventripotence ! Attendez, la prochaine fois elle va reculer devant qui ? Si l’ami Ricoré lui mets un coup de pression, qu’est-ce qu’il va se passer ? Si Justin Bridou s’énerve ? Si Mamie Nova fait les gros yeux ? Moi je crains le pire !

Alors c’est sûr, avec une ministre de l’Écologie comme ça, la préparation de la COP 21 et les négociations sur TAFTA se passent bien. Bien pour les entreprises bien sûr.

Parce que, pour nous, c’est évident que les courgettes, elles ne seront pas bio, et qu’on les aura bien profond dans le rectum.

L'équipe
(ré)écouter Le billet de Guillaume Meurice Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.