J'ai lu les deux livres dont tout le monde parle ! Celui de Philippe Val et celui d’Emmanuel Todd. Et je suis complètement paumé.

Selon Todd, j'ai pas le droit de m'amuser avec Mahomet parce que sinon je risque de vexer les musulmans opprimés. Selon Philippe Val, je suis obligé de ne pas m'interdire de le faire sinon je suis une grosse fiotte !

Alors je fais quoi moi ? Aidez moi, je suis paumé, là ! Restez pas là comme ça ! Vous êtes tellement lâche, on dirait moi !

Bon j'ai quand même fait un truc. J'ai dessiné Mahomet avec une plume dans le cul.

Voilà le dessin est là. Mais je le montre à la radio ! Voilà ! Comme ça ! Ça devrait satisfaire tout le monde.

Bon désolé pour le graphisme. Je me suis inspiré d'Alex Taylor parce qu'il me fallait un mec barbu avec une plume dans le cul. Et c'est le souvenir que j'avais d'Alex en soirée.

Et si je me fais buter pour ça, que les choses soient claires, je n'ai jamais eu de relation avec Jeannette Bougrab. OK ? Ni avec Charlotte Chaffanjon ! Je n'ai jamais cédé à son harcèlement hebdomadaire.

Avec Alex en revanche, je ne suis pas certain. À cette fameuse soirée il m'a fait boire un cocktail... Le lendemain j'avais mal au bas du dos et je ne sais pas si c'est à cause de la plume.

Mais c'est pas le sujet. Le sujet c’est Philippe Val et Emmanuel Todd. Il y en a un, il était chanteur libertaire. L’autre, il était au Parti Communiste. S’ils continuent comme ça qu’est-ce qu’ils vont devenir les gars,? Adjoint au maire de Robert Ménard ? Conseiller en com’ de Daesh ?

J’ai peur pour eux. Et pour moi. Moi aussi je pourrais mal tourner. Avant je pensais que j’étais de gauche. Mais bon quand on regarde bien, j'ai déjà voté à droite ! Au moins deux fois. Chirac en 2002, Hollande en 2012 ! J’ai peur !

J’ai même défendu Manuel Valls quand Emmanuel Todd l’a comparé au Maréchal Pétain ! Vous vous rendez compte ce qu’ils me font faire ! C’est l’équivalent d’emmener un végétarien à Buffalo grill, ou un technicien de France Inter dans une soirée sans alcool.

Comment on va faire ? Je n’ai pas la réponse, mais je sais que je n’ai pas envie d’attendre le prochain bouquin qui fait le buzz pour la chercher.

Je sais aussi qu'on ne naît pas intégriste religieux, qu'on le devient. Je sais aussi que critiquer une religion ce n'est pas du racisme.

Que d’ailleurs les races dans l’espèce humaine n’existent pas. Même celle des cons. Mais quand j’observe vieillir ceux dont les écrits de jeunesse m’ont inspiré, je me dis que Brassens avait peut-être tort, sur le fameux temps qui ne ferait rien à l’affaire.

En revanche, il avait sans doute raison en écrivant : "Gloire à celui qui n'ayant pas d'idéal sacrosaint, se borne à ne pas trop emmerder ses voisins ".

Tout le reste c'est de la littérature. Dans ce cas précis, de la mauvaise littérature. Alors leur plume, ils peuvent se la mettre où je pense.

Allez à la semaine prochaine, Inch'Allah. Ou pas.

L'équipe
Mots-clés :
(ré)écouter Le billet de Guillaume Meurice Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.