Alors évidemment, un sujet est dans toutes les bouches cette semaine: le come-back officiel, même si annoncé depuis longtemps, de Faudel.

"Ah, je pensais que vous alliez parler de Sarkozy" me direz-vous ?!

Bah oui, mais qui dit retour de Sarkozy dit retour de Faudel. Il chantait à sa victoire en 2007 donc c’est un package, si vous voulez.Je vais vous dire la vérité : Sarkozy, il me met mal à l’aise, parce qu’il me fait trop penser à mon ex n°8, Rodrigue. Bon, Rodrigue il fait 1m92, il est blond vénitien et il parle comme ça. Mais à part ça, c’est les mêmes! Bah Rodrigue, je l’ai largué, et après ça, il a fait des pieds et des mains pour me récupérer. Le mec, prêt à tout! Et moi je suis un peu comme la France: pleine de relief et de zones sinistrées, mais visitée tous les ans par des millions de gens ! Et de plus en plus de chinois ! Pardon. Bref, tout ça pour dire qu’un jour j’en ai eu ma claque de sa façon de me parler. Oui, il me disait tout le temps que j’avais deux neurones, et moi je lui répondais « Alors ça, ça m’étonnerait vu que je sais même pas ce que c’est des neurones. »Et du coup, je suis partie avec le premier petit gros à lunettes venu ! Bah oui, il avait l’air un peu gentil, alors je me suis faite avoir. Et ça, Rodrigue, il l’a pas digéré ! Il m’a d’abord fait le coup de Tu m’as perdu pour toujours ! Je me retire officiellement de toi! Enfin de ma vie. Mais j’ai vite compris qu’il n’accepterait pas la défaite. Vous savez ce qu’il a fait ? Il a envoyé tous ses amis un par un pour m’annoncer qu’il allait revenir ! Où que j’aille, au supermarché, à l’épilation, ils débarquaient pour me dire Rodrigue va revenir, tu sais. Il t’observe de loin, il sait que tu passes tes journées devant les émissions de Sophie Davant avec une perfusion de Nutella. Oui, comme la France, j’allais mal. Puis il s’est mis à m’envoyer des cartes postales de ses vacances !Tu parles: des photos de lui en vélo, en scooter, à la mer ! Pire que des albums de Martine le mec ! Après, je vous avoue que j’étais tentée, parce qu’avec mon nouveau mec, je m’en sors pas. Sa courbe de croissance a tendance à ramollir si vous voyez ce que je veux dire. Pardon.Et là, alors que je suis en plein doute amoureux, qui c’est qui m’envoie un message Facebook ? Rodrigue ! Vous imaginez ? Même pas capable d’envoyer un Snapchat ou un Instatweet, un truc un peu officiel quoi ! Après, il s’est expliqué : soit disant, quand il me voyait, il y avait un tel désespoir en moi qu’il n’avait pas le choix, il devait me rendre ce que je lui avais donné. Non mais le gars qui veut juste réparer son ego et qui te fait croire que c’est pour ton bien ! Alors là, il s’est acharné à m’expliquer qu’il était mieux pour moi, que les promesses que mon nouveau mec m’avait faites n’étaient que « litanie de mensonges » ! Bon c’est vrai qu’il m’avait promis de m’emmener manger du homard à Disneyland et qu’on avait fini devant un cornet de frites au Parc Walibi, mais bon, il a essayé au moins.Moi je crois que quand une relation est terminée, elle est terminée. Et puis en ce moment, je me demande si je deviens pas lesbienne. Y a une fille qui me plaît bien, blonde, bâtie comme un mec, assez extrême… Elle a tendance à raconter n’importe quoi, mais quelque part, ça me rassure. Oui, les filles, parfois, juste pour être rassurée, on peut tomber dans n’importe quel panneau. C’est compliqué les relations.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.