La motion de Jean-Christophe Cambadélis, soutenue par François Hollande et Manuel Valls, est arrivée en tête jeudi dernier au Congrès du PS. Beaucoup d'agitation pour convaincre quelques milliers de militants.

Je ne sais pas si vous vous rendez compte de l'énergie déployée par l'exécutif pour ne pas se prendre une raclée au congrès de Poitiers et ne pas laisser les clés de Solférino aux affreux frondeurs. La semaine dernière, juste avant le vote des motions, on a vu François Hollande ouvrir en grand sa hotte de Noël. Les militants PS se sont sentis trahis par son discours du Bourget? Ni une ni deux, le président annonce à Carcassonne que le temps de la "redistribution" est enfin venu! Dans la foulée, le gouvernement promet que le prélèvement à la source, vieille revendication socialiste, c'est pour bientôt. Le président a retrouvé ses vieux réflexes de patron du PS. Il a même mouillé la chemise en personne pour amadouer Martine Aubry! A l'UMP, certains se demandent même si Manuel Valls n'a pas fait exprès de publier le décret de la réforme du collège pile à la veille du vote des militants.

Tout ça pour convaincre 60% des adhérents socialistes de voter Jean-Christophe Cambadélis! C'est un score très correct, qui a beaucoup soulagé l'exécutif. Le problème, c'est que ça ne représente que 39.250 adhérents, j'ai calculé. En clair, ce sont moins de 40.000 Français qui dictent depuis des mois la politique du gouvernement, qui a pris soin de ne pas les fâcher avec des réformes social-libérales, vite rangées sous le tapis. 40.000 personnes, c'est moins de la moitié du Stade de France, moins qu'un concert d'ACDC! C'est dire si le sommet de l'Etat est parfois déconnecté des réalités. Alors c'est vrai, c'est toujours mieux d'avoir un parti à sa botte et des frondeurs en muselière, mais ça fait quand même beaucoup d'énergie pour un congrès réservé aux experts en solférinologie!

Mais qui sont ces militants qui n'ont pas rendu leur carte? J'ai retrouvé une étude du Cevipof de 2011. Le militant socialiste, en général, c'est un homme très diplômé, plutôt âgé, issu de la classe moyenne et supérieure. Mais surtout, et c'est là que cette étude est très intéressante, la moitié, je dis bien la moitié, des militants sont liés par leur métier au Parti socialiste. Ce sont des élus locaux, des conseillers territoriaux, des employés municipaux, des gens qui travaillent dans les administrations locales. Résultat : depuis 2012, chaque élection vire au plan social! Ca ne va pas s'arranger aux régionales. Mais peu importe, le congrès de Poitiers va bien se passer. Bref, le Titanic continue à s'enfoncer, mais tout va bien, rassurez-vous, l'orchestre joue encore.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.