Ce soir c’est le Réveillon ! Le seul soir de l’année où s’appeler Sylvestre n’est pas la honte absolue ! Le seul soir où si c’est votre anniversaire, vous êtes dégouté parce que vous savez très bien que vous n’aurez pas de cadeau vu qu’on vous a déjà offert l’autobiographie de Corinne Touzet à Noël y’a une semaine.

l'alcool a fait plus de trois millions de morts en 2012
l'alcool a fait plus de trois millions de morts en 2012 © reuters

Le seul soir où boire un tonneau de mousseux ne vous vaudra pas d’être traitée d’alcoolique, mais juste de bonne vivante. « Bref, tonight IS the night !” Comme dirait Alex Taylor! Mais je pense plutôt qu’il dirait “What a bloody cock’mates night of fucking drinking till my bolocks drop!”, en anglais soutenu.

Afin que vos fêtes se déroulent sans accroc, voici une petite liste de sujets à éviter à tout prix pour passer le meilleur réveillon qui soit ! Dans la paix, la joie et le swagg de Michel Sardou :

  • Ebola, bien sûr. C’est vrai, qui a envie de s’imaginer un petit enfant du Libéria en train de vomir du sang pile au moment où on hésite entre blinis au saumon et foie gras à la figue mais ça fait beaucoup attention la digestion ah mais t’as un Rennie génial ! La culpabilité, c’est très mauvais pour le transit, n’importe quel nutritionniste vous le dira.

  • Le bio. Sujet très sensible mais très à la mode ! « Est-ce que le champagne est sans sulfites et biodynamique ? Est-ce que l’oie a été élevée en plein air ? Est ce qu’on lui a organisé une soirée ciné-resto-massages avant de la tuer ? » Et si vous la fermiez et que vous vous contentiez de bouffer en vous rappelant cet enfant africain affamé atteint d’Ebola qui vendrait sa mère pour gober du Monsanto en barres, là, tout de suite?

  • Si vous faites le réveillon en famille, évitez la phrase : « Mais une famille, c’est un papa et une maman non ? » Personne n’a envie de voir pleurer mamie, qui a vu le loup pour la dernière fois avant la Libération. Et puis, c’est un coup à ce que votre petit-frère de 5 ans fasse son baby-coming-out, ce qui finirait de pourrir l’ambiance.

  • Si possible, pendant la soirée, évitez au maximum d’employer les mots ci-après : « Israël », « Palestine », « juif », « arabe », « djihad », « shoah », « attentat », « colonie », « Sentier », « banlieue », « Dieudonné », « Michel Boujenah », « kebab » et « houmous ». Jamais, dans l’histoire de l’Humanité, une conversation débutée par l’un de ces termes ne s’est bien terminée, c’est mathématique.

Ah oui, évitez de prononcer le mot « tergiverser » aussi, c’est juste que c’est très moche comme mot.

  • Même chose avec la phrase : « Ce qu’il faut à la France, c’est un président avec des couilles à la Poutine. Le Hollande-bashing, c’est terminé, c’est so 2014 ! Maintenant, la mode c’est de dire du bien du gouvernement avec des arguments comme : Eh, 0,4 % de croissance ! On est à la bien ou quoi ?

  • La phrase : « Ma 1ère bonne résolution pour 2015, c’est de me mettre au sport ». Ou toute autre résolution incluant du tri sélectif, des œuvres caritatives, l’arrêt du shit ou des réseaux sociaux. Tous vos amis le savent déjà : NON, vous n’y arriverez pas. Alors évitons ce moment si gênant ou votre cousine se permet de relever que c’est la 6ème année que vous déclarez vous mettre à la muscu mais qu’à chaque réveillon, vous prenez un centimètre de large de plus sur les photos. Mais pas en muscles.

  • En vrac, les sujets à éviter concernant vos proches : la calvitie de tonton Jean-Luc, qu’il tente désespérément de masquer en rabattant sa mèche, les enfants mal-élevés de Muriel, votre cousine maman célibataire qui les autorise à jouer à la console à table avec le son à fond en se traitant de bolosses toutes les 2 minutes, ce qui fait que vous n’entendez pas votre portable quand votre mec vous appelle alors que vous attendez de ses nouvelles depuis 8 jours parce qu’il est à la Barbade avec son ex, ou encore la radinerie de Lolo qui n’a pas trouvé d’épicier pour ramener une bouteille alors que les commerces font 96% de leur chiffre d’affaires le soir du Réveillon. On ferme les yeux, on respire et on boit une coupette cul-sec, ça va aller.

Voilà, si avec ça, vous passez pas une super soirée, c’est que vous avez trop tergiversé et vous pourrez pas dire que je vous avais pas prévenu !

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.