Je me joins donc au défenseur des droits et la cour nationale consultative des droits de l'homme, pour répéter in extremis à Mme Belloubet, garde des sceaux, les dangers de sa réforme.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.