"C'est surprenant d'arracher la perfusion d'un malade à l'agonie !" C'est ce que Nicole s'est dit en voyant que l'ARS de la région Grand Est allait supprimer des lits dans la région de Nancy qui paye un lourd tribut à l'épidémie. Même si la mesure d'austérité a été finalement suspendue, l'humoriste reste inquiète.

Malgré le confinement, je sais qu'il faut continuer de pratiquer la fameuse continuité pédagogique, c'est pourquoi afin de ne pas se ramolir du bulbe, je voudrais vous proposer de vous faire un petit cours d'étymologie.

Elève Rebeihi et tous les autres, je vous laisse ouvrir votre cahier, écrire la date et noter le titre de la leçon du jour : "Etymologie du mot suspendre" appliqué à la vie réelle. 

Soit, un cas de vie réelle, la région Grand Est, une des régions françaises les plus touchées par le Covid-19, qui alors qu'elle se démène dans la lutte contre le virus, apprend cette semaine qu'elle va être frappée par un autre microbe, celui de l'austérité.

En effet, quand bien même cette région de France est l'une des plus ensevelies sous le nombre de malades, quand bien même ses hôpitaux sont déjà contraints de trier leurs patients, d'en exporter par avion, par train, vers d'autres régions par manque de moyen, l'Agence régionale de santé, l'A.R.S, confirmait cette semaine qu'une fois la crise finie, seraient supprimés au CHU de Nancy sur les cinq ans à venir 598 postes et 174 lits. Au front de l'épidémie, 600 postes, et 174 lits allaient être supprimés à l'hôpital de Nancy. 

C'est surprenant d'arracher la perfusion d'un malade à l'agonie

Il y a de quoi être surpris. Sauf que vous, c'est le mot suspendre que vous deviez nous apprendre et non pas le mot surprendre. J'y arrive. Comme l'annonce de l'ARS a été surprenante, il s'en est suivi une contestation. du personnel soignant, de l'hôpital, des élus locaux, si bien que devant le tollé provoqué par cette annonce d’austérité, le ministre de la Santé et le Premier ministre, n'ont pas eu d'autre choix que de temporiser. Ainsi, Olivier Veran a annoncé entre temps : "L'heure n'est certainement pas à aborder les plans de restructuration, la totalité des plans hospitaliers sont suspendus."Puis le Premier ministre Edouard Philippe a confirmé : les plans de réorganisations des établissements de santé sont évidement... Et là, tout le monde de s'écrier, un grand "ah", un grand "ouf"... C'est un grand soulagement, Ferroni, vous les avez entendus ? La coupe budgétaire est suspendue. Tout est bien qui finit bien sauf que je vous dirai : "ou pas" Car que nous dit l'étymologie du mot "suspendre". Il y a derrière suspendre, le préfixe "sus" et le suffixe "pendre". "Sus" veut dire au dessus, et "pendre" du latin pendere veut dire "pendre" .

... La suite à écouter :)

Programmation musicale
  • VoyouLes humains (edit)2020
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.