En raison de l'actualité, l'antenne d'Inter a été bousculée et Nicole Ferroni n'a pas pu faire sa chronique en direct de la radio. Elle l'a donc fait après, et ailleurs.

Nicole Ferroni s'est lancée dans un séance d'autorattrapage pour une chronique qui n'est pas passée à l'antenne à cause d'un monsieur à frange qui est devenu président des États-Unis. Elle a filmée sa chronique... la voici.

Nicole Ferroni : "Après avoir découvert le feu, la culture, les arts, la médecine, on en est maintenant à confier la première puissance mondiale (première puissance militaire, première puissance économique) à un monsieur qui attrape les femmes par la chatte, qui paye pas ses impôts pendants vingt ans et qui s'apprête à construire un mur de 1600 km entre lui et des Mexicains".

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

L'équipe