La nomination des magistrats du Parquet par la ministre n'est-il pas un moyen de "parquer le parquet dans un enclos" alors que l'on sait qu'il est souvent à l'origine de poursuite dans des affaires qui ont éclaboussé le pouvoir ? Nicole Ferroni pose la question.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.