Aujourd'hui, Nicole Ferroni aime bien les mathématiques, mais elles ne les digère pas ! Surtout celles du quotidien : les algorithmes de Google, les taux d'intérêt bancaire, les déclarations d'impôts... Mais les maths de Villani, c'est autre chose.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.