Ce matin, Paul nous parle des escargots parce qu'ils font moins d'attentats que les avions

Bonjour Nagui, bonjour Leïla, bonjour Daniel, bonjour tout le monde, 

Ça va tout le monde va bien aujourd'hui? 

Ben écoutez moi aussi, ça va. Enfin ça va, j’ai toujours pas rencontré la femme de ma vie,  mais je suis pas sur que ce soit vraiment le sujet de cette émission. 

Je voulais faire une chronique sur l’actualité aujourd’hui, donc j’ai suivi un peu la presse de ces derniers jours, qui traite surtout des 20 ans du 11 Septembre et de l’ouverture du procès des attentats du Bataclan. Du coup après mure réflexion, j’ai plutôt décidé de vous parler aujourd’hui des escargots. Puisque c’est bien les escargots, ça fait beaucoup moins d’attentats déjà. Après je connais pas non plus tous les escargots, mais j’imagine que c’est quand même un quotidien plutôt lent et plus léger à vivre. Et surtout si un jour il y a un escargot qui décide de te foncer dessus, ben t’as quand même le temps de le voir venir.  

J’ai quand même regardé un petit documentaire sur le 11 Septembre samedi soir, pour bien me détendre avant de dormir et oublier le stress de cette année 2021. Et surtout  puisqu’il n’y avait rien de très intéressant sur France 2. Et ça m’a conforté dans l’idée qu’en fait si tu voulais aller boire un verre à New York en 2001, c’était peut être mieux d’y aller le 10. Puisque le 11 il y avait quand même des chances que ton café arrive avec un peu de retard.  

Ça m’a aidé à comprendre des choses ce documentaire, puisque en 2001 j’avais 6 ans et comme mon premier souvenir totalement net dans la vie remonte à mardi dernier, il fallait que je recontextualise un peu l’événement. 

Déjà ça m’a fait réaliser qu’en fait dans la vie, dans l’absolu, ça va. Puisque dans ma génération on a tendance à se plaindre assez facilement , mais comme jusqu’à présent, il y a aucun avion qui a atterri sur mon lieu de travail, je pense que j’ai pas forcément de raisons d’aller mal. Ça m’a fait comprendre aussi pourquoi à l’aéroport on ne peut pas prendre de petite bouteille d’eau, puisque personne n’avait vraiment l’explication rationnelle de ce truc. On a tous ici un jour descendu un litre d’eau devant un agent de sécurité sans savoir pourquoi. 

Vous remarquerez d’ailleurs que tel un escargot, je suis un peu en retard même sur ce sujet là, puisque c’est une chronique sur le 11 Septembre alors qu’on est le 14. La semaine prochaine je vous parlerai donc de ce que j’ai fait cette année pour la Saint-Valentin. Rien de spécial en plus, mais ça en revient au fait que j’ai toujours pas rencontré la femme de ma vie et on a dit que c’était pas le sujet de cette émission. 

Je me permets d’évoquer le 11 Septembre d’ailleurs, mais je tiens à préciser que tout ce qui se dit ici relève du domaine du divertissement. Je précise, puisque parfois je fais des chroniques et après il y a des inconnus sur internet qui insultent tout mon arbre généalogique, alors que honnêtement, mon oncle est quelqu’un de très bien, mais c’est pas vraiment le sujet de cette émission non plus.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

  • Légende du visuel principal: Paul Mirabel en studio © Radio France / capture d'écran
Thèmes associés