Paul Mirabel est arrivé à un tel niveau de solitude que le soir, quand il rentre chez lui, il s'auto-demande s'il a passé une bonne journée.

Bonjour Nagui, bonjour Leïla, bonjour tout le monde, 

Ça va tout le monde va bien aujourd’hui ? Et bien écoutez, moi aussi ça va. Juste, ça fait 3 jours de suite qu’on se voit en ce moment. Au début je pensais que j’étais là puisque Nagui éprouvait un peu d’affection pour moi, puis après on m’a juste informé que c’était parce que quelqu’un était malade. Même le vigile en bas de chez France Inter, ça fait 3 jours qu’il est persuadé que je suis Marina Rollman. 

Je suis très heureux d’être là ce matin. Je suis venu avec une revendication aujourd’hui. Professionnel, toujours. C’est que je crois que je cherche une copine en ce moment. Pour une raison très simple, c’est qu’en ce moment, ben il fait froid. Et que c’est mieux de se blottir dans les bras de quelqu’un que dans ses propres bras à soi. Pour des raisons évidentes de logistique. 

J’avais une copine là, il n'y a pas longtemps, il y a quelques mois à peu près, en 2007. Malheureusement, ça s’est terminé, pour une raison extrêmement simple qui est que c’est elle qui l’a décidé. J’ai pas eu mon mot à dire, le seul mot que j’ai dit c'est : « d’accord ». 

C’est très dur de séduire en ce moment en plus. Là carrément, mon motif de sortie sur l’attestation c’est « je cherche une meuf ». Surtout que la seule activité que tu puisses proposer à quelqu’un c’est d’aller marcher 3 heures par jour. Et je trouve que c’est très dur de séduire quelqu’un la première fois en lui proposant de faire une randonnée. Je trouve que c’est une façon un peu exagérée de « faire le premier pas ». Non là écoutez, je suis arrivé à un niveau de solitude où quand je rentre chez moi le soir, je m’auto-demande si j’ai passé une bonne journée. 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

  • Légende du visuel principal: Paul Mirabel © Radio France /
Thèmes associés