Paul Mirabel nous prévient : si la situation sanitaire n’évolue pas rapidement, il va s’inscrire à Koh-Lanta.

Bonjour Nagui, bonjour Leïla, bonjour Daniel, bonjour tout le monde, 

Ça va tout le monde va bien aujourd’hui ? 

Ben écoutez moi aussi ça va. J’ai pris une grande décision récemment, je pense que si la situation sanitaire n’évolue pas rapidement, je vais m’inscrire à Koh-Lanta. Je me suis préparé à participer à l’aventure là. Tu dois essayer de survivre et trouver à manger. Ben ça c’est ma vie à Paris depuis un an en fait. Pour eux ça s’appelle une aventure, pour moi ça s’appelle un mardi. 

Je sais que je peux tenir longtemps sur l’île en plus. Puisqu’au début de l’aventure on leur donne 300 grammes de riz. D’après mes calculs, avec ça je peux survivre 2 ans. Et je peux même en ramener un peu à Paris je pense. Je serais le seul candidat qui revient de Koh-Lanta en ayant pris 13 kilos. 

Le seul problème par contre, c’est qu’il faut faire du feu et trouver à manger sur l’île, puisque les livreurs Deliveroo ne livrent pas jusqu’à Koh-Lanta. Moi j’arrive déjà pas à faire du feu avec les petits cubes de barbecue, je ne vois pas comment je pourrais en faire en frottant des cailloux. Avec des coéquipiers en foulards jaunes qui me crient dessus puisque j’ai essayé d’échanger le riz contre un transat. 

Je ne sais pas à quoi je peux servir dans l’aventure du coup. Puisque je ne sais pas faire du feu et je ne sais pas cuisiner. Je pense que sur le camp, ben j’aurais été le totem, assis quelque part à attendre qu’on me transporte ailleurs. 

C’est dur Koh-Lanta en plus. Chaque semaine ils reçoivent des énigmes dans une petite bouteille, qu’il faut ensuite déchiffrer. Elles sont pas faciles à résoudre. L’énigme vendredi dernier c’était : « le couvre feu est avancé à 19h et vous pouvez vous confiner, mais à l’extérieur ». Personne n’a rien compris à ce qu’il fallait faire. 

Par contre dans le jeu, il y a une épreuve de confort dans laquelle tu gagnes le droit de dîner au restaurant. Je pense qu’on va bientôt pouvoir faire la même chose en France. Pour aller au restaurant il va falloir tenir debout sur des poteaux. 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

  • Légende du visuel principal: Paul Mirabel © Radio France /
Thèmes associés