L'État de Washington a légalisé le compost humain. En France, ils sont nombreux à souhaiter ce retour à la terre littéral après leur mort. C'est tellement nouveau que Tanguy Pastureau a des idées et vous explique à sa façon.

Le concept est simple, comme pour les navets, on désape tonton Bernard, après avoir vérifié qu’il était mort, pour ça on crie « purée, tonton, il y a le droit au logement qu’est en train de mettre une famille de noirs dans ton appart », s’il ne réagit pas, c’est qu’il est mort, dans le cas contraire, il hurlera « donne-moi ma carabine, Josiane ». On met sur tonton un mélange de terre, d’herbe et de paille, la mort de tonton ressemble ainsi à la vie d’un hamster. Puis on attend.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.