Je dois avouer que lorsque j'ai entendu ça

Si vous voulez faire parler d'un sujet politique il faut mettre du Cyril Hanouna dedans

J'ai tout de suite pensé au premier avril.

Ça peut arriver aussi bien à Marlène Schiappa qu'à quelqu'un de brillant... 

C'est le premier avril, on prépare un canular, on l'enregistre et pof on le diffuse avec deux jours d'avance. 

Mais pas du tout. Non, non il s'agit bien d'une stratégie défendue par la Secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations 

En  gros l'idée c'est de prendre des canaux et de mettre mes sujets dans les canaux.

Voilà c'est ça, c'est pas une vanne, l'idée c'est de pousser un bon gros coup dans les canaux, de tirer la chasse et d'attendre de voir combien de personnes seront éclaboussés. Peu importe la transformation que ce tout à l'égout médiatique ne manquera pas d'opérer sur le sujet politique, pourvu qu'il soit mis en lumière dans le bassin de décantation de la grande station d'épuration des audiences médiamétriques.

Un ministre ça fait dans le poste, ou sa ferme sa gueule. Marlène Schiappa a choisi.

Et comment dire, le tout à l'égout - qui ne se sentait déjà plus péter- se mit aussi tôt à le faire à des altitudes que la décence réprouve en recyclant tout ce qu'il trouve de sujets politiques en mal de décomposition et ça donne...

Juste oui ou non. Est-ce que vous êtes raciste? Non. Est-ce que vous êtes homophobe? Non. Est-ce que vous aimez l'équipe de France de Football? Oui.

Et voilà, leçon de journalisme Nicolas, Alexandra, non, désolée, mais si t'as jamais mis des nouilles dans le slip d'un mec en direct à la télé, c'est le genre de niveau que tu peux pas atteindre quand tu sais que l'interlocuteur avec qui Hanouna joue, a oui ou non, a été condamné à de multiples reprises pour 

·       Apologie de crime de guerre, 

·       banalisation de crimes contre l'humanité, 

·       provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence raciale,

·       contestation de crime contre l'humanité, injures publiques violence....

Peut-vraiment jouer à oui ou non avec Jean-Marie Le Pen, l'auteur du je cite : "vas-donc hey rouquin-PD" et qui confiait à la grande époque avoir choisi d'acheter une maison à la campagne pour... 

Pour permettre à mes enfants, de voir des vaches, plutôt que des arabes.

ohohoh...

Alors oui bien sûr tout le monde râle,  "interview lunaire", "irresponsable", "opération de réhabilitation"... Mais franchement, au delà du fait que l'on a déjà l'impression de vivre en permanence dans une émission de Groland, peut-on vraiment reprocher à une station d'épuration de faire ce pour quoi elle est faite, c'est à dire, accélérer la décomposition de ce que l'on a choisi de faire transiter par nos égouts? 

D'autant qu'il suffit d'écouter l'inconsistance crasse de ces apôtres du nouveau monde pour comprendre que ce qui leur sert d'idées est déjà totalement calibré pour passer par ces nouveaux tuyaux. 

Parce que comme le disaient si bien Ismaël Emelien et David Amiel - les Tic et Tac de la stratégie politique en culotte courte - si "le progrès ne tombe pas du ciel", ce qui n'a pas changé c'est que les cons volent toujours en escadrilles.

L'équipe
(Ré)écouter Le billet de Sophia Aram
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.