Il n’y a pas un débat de télévision ou de radio, sans qu’un chroniqueur acariâtre, un philosophe dépressif ou une journaliste alcoolisée, ne taxe son interlocuteur de « politiquement correct ». C’est l’arme absolue.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.