Jean-François Copé, dans l'affaire Bygmalion, entre 18 et 24 millions de dépassement pour la campagne présidentielle, ce n'est plus un dépassement de plafond, mais un gan g bang !

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.