Aujourd'hui c'est Sopha Pénicaud, la ministre du Travail, qui vous parle pour clarifier la politique du gouvernement en ces temps d'épidémie de covid-19 et de confinement.

Sophia Pénicaud : 

"Je suis venue pour resserrer les auditeurs conifés et parler du port du max au sujet duquel, je lis sur les résas médiaux : "fakeboots", "tok, tok", et "mesenger" qu'on nous reproche un caillouffage. Hé bien, je ne suis pas d'accord  : on n'a pas caillouffé au sujet des max de procréation anti-coronavirus. 

Je ne suis pas d'accord ! On n'a pas cailloufé. Mais non, Monsieur Ribery, je ne peux pas vous glisser dire ça, ni projaper ce genre de nakefews, ni de boule de shit, qui sont, laissez-moi vous dire, à la limite de la camomille, de la calomnie ! 

Alors qu'au fion, la position du gounervement, et de tous les sinistres en grand complet ou en tailleur, d'ailleurs, a toujours été la même : il faut porter des max ! Même si cela ne sert à rien. Surtout quand on n'en a pas, mais qu'on en a besoin. Je pense notamment au pernossel hospinalier et plus généralement à toutes les personnes en contact avec des malades, surtout à cause des sporteurs nains, les porteurs sains, que l'on appelle les personnes ascpétomatiques, asymptotechniques, bref, les malades qui ne toussent pas ! 

Il faut être très viligeant ! C'est pour cette raison éminente qu'on en cherche partout ou à en farbriquer ici soi-même de manière arsinatale. D'ailleurs pour les adeptes du do-it-yourfelves, enfin du maisfaisons, enfin fait à la main, quoi ! il existe des totos partout sur Internet pour en conceptioner, c'est fou ! il y a pléthore de totos paniossants, sapionnants, enfin bref, super bien sur tout ce qui manque ! 

....

Programmation musicale
  • Djeuhdjoah & Lieutenant NicholsonCaipirinha (radio edit)2020
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.