C'est vrai, il n'est jamais bon de s'en prendre à un confrère surtout quand celui-ci s'est pris les pieds dans un fauteuil roulant. Mais quand Stéphane Guillon, lors d'un récent spectacle, demande à ce qu'on déplace un handicapé du premier rang afin qu'il ne soit pas mal à l'aise et que le public ne soit pas dérangé en le voyant lors d'un sketch sur les handicapés, cela veut-il dire qu'il faudrait retirer de la vue des valides un fauteuil roulant pour les aider à rire sans être gênés? Ce serait un peu comme si je demandais à Stéphane Guillon d'aller en coulisses sous prétexte d'un sketch sur la mauvaise foi et sur la propension des humoristes à s'apitoyer sur leur sort.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.