À l’heure où éternuer dans un lieu public est considéré comme un attentat et qu’il est possible de se faire abattre pour une quinte de toux sans même avoir à dire Allah Wakbar…

À  l’heure où la France passe du « stade 2 » au « stade 2 un quart » voire presque le « stade 2 trois-quarts » c’est-à-dire juste avant le « stade 2 quatre-quarts » que d’aucuns oseraient qualifier de « stade 3… normal », il est temps de nous interroger sur notre capacité cognitive à survivre. 

C’est pourquoi je vous propose un Bobini spécial « face au Covid19 ça va pas le faire on est trop cons ». Jingle !

Après avoir survécu à la peste, au choléra, aux guerres de religions, aux invasions de crickets, à Jean Roucas et aux raisins secs dans le taboulé, voilà que l’humanité toute entière pourrait ne pas survivre à une soupe de pangolin.

Je sais, ça peut surprendre, mais force est de reconnaître que c’est pas gagné-gagné. 

Regardons les choses en face. Pendant qu’une communauté de chercheurs, de médecins, de responsables politiques s’activent pour enrayer l’épidémie, j’aimerais attirer votre attention sur une autre partie de l’humanité, celle qui spécule sur les prix du gel hydro alcoolique, vole les stocks de masques chirurgicaux et sature le 15 pour demander où est-ce qu’il faut se le mettre le thermomètre.

Parce que franchement, si par le plus grand des hasards ces derniers devaient survivre au détriment des premiers, moi je préfère lécher les poignées de portes des hôpitaux de Wuhan et partir. 

Vous avez vraiment envie de survivre avec tous ces cons ? 

Ça tente quelqu’un de partager le reste de son existence avec des abrutis qui évitent les pâtes italiennes, s’enfuient devant un pack de Corona et refusent de dîner dans un restaurant chinois ? 

Je ne sais pas si c’est l’effet des antibiotiques, d’une nourriture trop grasse et trop sucrée, mais le fait est qu’en ne se séparant pas de cette frange dégénérée de nos concitoyens c’est l’humanité toute entière qui risque de disparaître. 

Mais le pire, le pire de tout, c’est le PQ. Voire des australiens se bagarrer dans des rayons de supermarché pour du PQ !!! C’est grave, c’est très grave. 

Parce que c’est pas juste des abrutis qui se mouchent le cul pour éviter d’attraper un rhume. 

C’est la mort du darwinisme, c’est la fin de l’histoire. C’est le point de bascule à partir duquel l’humanité toute entière entame inexorablement son déclin pour finir dans un océan de PQ en regardant Cyril Hanouna à la télévision. 

C’est comme ça que ça va se terminer et que notre espèce va disparaître. Et vous savez quoi, ce serait bien fait pour notre gueule. 

Et quand on en sera là, je vous jure, l’humanité toute entière sera mûre pour tomber sous la coupe du premier pangolin venu, notre espèce finira avec un masque périmé sur la tronche, un thermomètre dans la narine, le derrière posé sur une montagne de PQ en sirotant du gel hydro alcoolique avant de se faire bouffer par un pangolin. 

Et ça je vous jure même Darwin l’avait pas vu venir. Parce que dans la théorie de Darwin la sélection naturelle n’assurait pas la survie des plus crétins ce qui n’est définitivement plus le cas. 

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.