Ouiiii c’est Ségo, de retour et en colèèère, deux semaines qu’on me critique tout ça parce que j’ai dit que « critiquer une religion n’empêchait pas d’avoir du respect ». La respectitude, ça dérange quelqu’un ? Msieur Domorand, Mame Salamé ?

D’ailleurs, même Alain Finkielkraut est d’accord avec moi. 

Les propos de Ségolène Royal je les comprends, moi aussi j’ai une réaction de ce type

Et vous savez pourquoi il est d’accord ? Et bien parce queuuu….

Votre Dieu je lui mets un doigt dans le cul-Bip, cela ne relève pas de ce qu’on appelle la liberté d’expression. 

Même Jean-Michel Aphatieest d’accord avec moi. Cyril Hanouna, Brice Hortefeux et Nabila n’aiment pas non plus qu’on insulte les religions, ça vous en bouche un coin non ?

Faut reconnaître que deux semaines de débats cathodiques pour déboucher sur une croisade pour le bon gout et la défense de la civilisation rassemblant Royal, Finkielkraut, Hanouna, Nabilla, Hortefeux et Aphatie, c’était inespéré.  

Le problème de cet alignement de génies, c’est que leur définition de la laïcité n’aurait même pas permis à Galilée de nous expliquer que la terre est ronde. 

Si Darwin avait “respecté“ les croyances de son époque il se serait contenté de relire la genèse jusqu’à ce les dinosaures finissent eux-mêmes par s’excuser de ne pas être créationnistes. 

A l’heure qu’il est Salman Rushdie réciterait des versets du Coran à la mosquée d’Al Azhar plutôt que de vivre sous la menace des religieux qui dénoncent toujours son “manque… de respect“. 

Comment fait-on quand des croyants fixent le début du respect à la reconnaissance de l’existence de Dieu et que des athées le situent bien au-delà de l’introduction d’un doigt dans le derrière de leur ami imaginaire ? 

J’en connais même qui trouveraient très « respectueux » d’y garer un autocar. 

C’est pour cette raison que la laïcité n’est pas un manuel de savoir vivre de Nadine de Rothschild, mais un droit. Il suffit d’ailleurs de réécouter Régis Debray…

La laïcité ce n’est pas de la tolérance. La tolérance est à la laïcité ce que la charité est à la justice. C’est une notion Royale. La laïcité, c’est un cadre juridique, un droit n’est pas octroyé, il est reconnu. 

Voilà, c’est un droit. Le droit de refuser toute forme de respect envers les dieux, les religions mais aussi le libéralisme, le communisme, l'athéisme, et la cuisine au beurre OU… d’en faire le sens de sa vie et de sa bigoterie. 

Un droit qui m’autorise à n’avoir aucune forme de respect pour des textes m’expliquant que Dieu a créé la terre il y a de ça 6500 ans et qui garantit aux croyants celui d’insulter mon bon sens avec ce genre de conneries.

Le plus étonnant, c’est qu’en dénonçant le manque de respect d’une gamine de 16 ans envers les religions, ces génies réussissent l’exploit :

- de nier sa liberté d’expression, 

- de légitimer les cris d’orfraies de ceux qui la menacent 

- et de réintroduire doucettement le délit de blasphème…

Le tout au nom des bonnes manières, de la politesse et du respect. 

Alors je ne sais pas si l’enfer est pavé de bonnes intentions, mais ce dont je suis certaine c’est que l’autoroute qui nous y mène est goudronnée par la bêtise.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.