Hier, nous avons vécu une journée historique.

Alors que nous nous apprêtions à commémorer l'armistice dans l'habituelle morne grisaille d'un onze novembre forcément pluvieux sous l'œil goguenard et amusé de Donald Trump, Vladimir Poutine et autres Recep Tayyp Erdogan, venus ouvrir le sommet pour la paix avec la conviction d'un Harvey Weinstein entrant dans un meeting féministe.  

Autant vous dire que l'espoir de paix ne dégoulinait pas des parapluies officiels, d'autant plus que dans un sursaut de sincérité, Donald Trump eut la lucidité de décliner l'inauguration du sommet pour la paix, à laquelle il accorde un intérêt au moins équivalent à celui d'un fabricant de napalm pour la culture du riz.

Et puis soudain, l'éclaircie, le phare dans la brume, sous la plume du compte twitter officiel d'Emmanuel Macron, Président de la République française je cite : 

Nous avons décidé le président Trump et moi-même, de travailler ensemble à la stabilité du Moyen-Orient, ce qui aura des conséquences positives sur le prix du pétrole.

Bingo, Eureka, 

La voilà l'idée que l'on attendait depuis près de 50 ans pour résoudre l'indemerdable intrication du Moyen-Orient et entraîner Donald Trump sur le chemin de la paix dans l'espoir, non pas de rendre la vie plus supportable à des millions de personnes, non pas pour faire baisser la violence, éviter la guerre, et redonner de l'espoir à l'humanité, rendre ce monde meilleur, à base de « Heal the world, make it a better place, for you and for me and the entire human race“ et bien non, pas du tout, le but c’est de faire baisser le prix du carburant à la pompe.

Sans déconner, fallait y penser!!! Et ce rebondissement le plus inattendu de l'histoire des relations internationales on le doit à qui? Hein à qui ? 

Aux gilets jaunes!!!

Finis les casques bleus et autres FINUL! 

Mais virez-moi Antonio Guterrez, et appelez Jacline Moureau ! 

Équipez-moi tout ça de gilets fluo, parce qu'aujourd'hui je vous l'annonce la paix au Moyen-Orient est enfin possible!!!

Et quand on pense à tous ces couillons qui ont perdu leur temps, notre argent, à tenter de démêler l'imbroglio des haines, des rancœurs, des intérêts contradictoires au Moyen-Orient et qui depuis toutes ces années font ressembler les diplomates du monde entier à des manchots à qui l'on aurait confié un Rubik’s cube. 

La solution était là à portée de main, toute simple. Il suffisait de mettre un gilet jaune et de dire haut et fort que l'augmentation du prix du pétrole “et oh, ça suffit !“ expliquer l'idée à Trump et hop, la paix au Moyen-Orient était là. Franchement si après ça Jaclin Mouraud n’a pas le prix Nobel de la paix, je me fais nonne. 

Ne souriez pas, les idées les plus fortes sont souvent les plus simples. Et franchement à ce stade, à part la pluie, je ne vois pas ce qui pourrait empêcher Donald Trump de s'engager dans un projet de cette envergure. 

Je vous le dis, le mouvement du 17 novembre est en passe de devenir le plus grand rassemblement pour la stabilité du Moyen-Orient et des prix du carburant à la pompe. 

Tout ça pour vous dire qu'hier il faisait beau dans ma tête, enfin jusqu'à ce que je me réveille de ma sieste avec la sensation étrange d'avoir fait un cauchemar en plein après-midi. 

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.