Je ne sais pas vous mais moi j’ai passé un vrai dimanche pourri…

Vous ne me demandez pas pourquoi ?
 

Et bien parce ce que ce dimanche, Paris était tout plein de familles toutes joyeuses qui sautillaient partout, des enfants bien peignés, en uniformes de scouts, accompagnés de leurs papas et leurs mamans. Bref des enfants à qui l'on ne ment pas et qui gambadaient en bêlant dans la grisaille dominicale de cet hiver 2019 qui n'aura jamais autant fait pour les déambulations vindicatives dans les rues de la capitale. 

Sérieusement là, un dimanche, tomber sur tous ces nez qui coulent dans des cache-cols en laine bouillie, toutes ces joues rosies par les dartres et l'excès de protéines. Tout cette agitation en Barbour pour... 

Pour lutter contre l'avortement!!! 

Ça vous dirait pas d'aller promener vos chiards dans la plaine solognote, sur les plages du Touquet, ou au grand air des montagnes alpines? Pourquoi toujours Paris? 

Sans déconner, pas là, pas maintenant, ça va, ça suffit ! 

 Et ils appellent ça une marche pour la vie ?  Mais ils ne se rendent pas compte qu’en faisant ça, ils ne font que stimuler en moi l'irrépressible envie de mettre fin à la mienne. Mais tellement!!!

Et ça fait 13 ans que ça dure, 13 ans qu’ils consacrent une journée par an à battre le pavé pour lutter contre l’avortement… Et 364 pour se reproduire afin de grossir inexorablement le prochain cortège. 

Et ça revient mécaniquement chaque année, pile au moment du retour de la grippe et de la gastro. Sérieusement ?
Y en a pas un pour sortir de chez lui pour lutter contre le réchauffement climatique,  pour sauver des migrants qui se noient en Méditerranée ou pour dénoncer les actes pédophiles au sein de l’Eglise… 

Ben non, ils préféraient user leurs Loden pour une cause qu’ils considèrent plus juste et plus urgente, la lutte contre le droit des femmes à disposer de leurs propres corps. 

Je ne peux plus rien pour eux.

Et à part me pourrir la vie un dimanche par an, ça sert à quoi? 

A culpabiliser les femmes qui n’ont eu d’autre choix que d’avoir recours à l’avortement? Ils espèrent quoi? que suite à cette marche, le gouvernement décide de criminaliser l’IVG et de lancer la plus vaste campagne de distribution d’aiguilles à tricoter de l'histoire? C'est ça le projet?

Ils pourraient pas plutôt utiliser leurs dimanches à se brosser ce qu’ils veulent. Sérieusement, je pense que ça serait plus utile.

J’essaye de me mettre à leur place, j’essaye de penser comme eux, mais j’y arrive pas. 

Je n’arrive pas à comprendre comment on se lève un matin pour sauter dans ses escarpins juste pour aller se geler les arpions et manifester... contre un droit. Contre le droit des femmes à disposer de leur propre corps. 

Contre le droit des femmes à éviter de se pourrir l'existence à cause d'un défaut de contraception ou d'information, d'une erreur d'inattention ou d'un préservatif qui lâche sous les assauts de la passion ou de la routine. 

Bref contre le droit des femmes à affronter la vie avec d'autres armes que celles du renoncement à leurs propres libertés et de la soumission aux élucubrations de tous ces morts-vivant qui chaque année nous font le coup d'une marche pour la vie.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.