Love is Love

J'ai remarqué une chose dans l'actualité, qui va peut être vous étonner mais... A chaque fois qu'une réflexion s'ouvre sur les droits des couples de même sexe : le Pacs, le mariage pour tous et aujourd'hui la PMA pour toutes... Cela se traduit mécaniquement par une recrudescence des actes homophobes. 

C'est dingue non? Vous ne trouvez pas?

A mais si, je vous assure !

En 2012/2013, pendant le débat du "mariage pour tous", les associations LGBT ont enregistré une augmentation de 78% des actes homophobes. 

Et aujourd'hui, alors que le débat sur la "PMA pour toutes" est à peine lancé, les associations LGBT enregistrent déjà 38% d'augmentation des déclarations de victimes!!! 

Alors oui on peut passer du temps à se demander s'il existe un lien entre la recrudescence des actes homophobes et les discours qualifiant l'homosexualité "d'abomination" de "relation contre nature", contre "la morale religieuse" ou "la volonté de Dieu lui-même". 

Oui un peu comme l'ont fait des gens comme Christine Boutin, une flopée de leaders religieux, de croyants et de militants de la manif pour tous. 

Mais on peut aussi raisonnablement constater qu'il devient quand même de plus en plus  difficile de porter un discours fondé sur la discrimination des populations LGBT dans les médias sans que les populations LGBT finissent un jour ou l'autre par se faire insulter sur les réseaux sociaux et se faire casser la gueule en pleine rue.  Et ça c’est brutal !

Alors oui je sais, jamais ni Christine Boutin, ni la plupart des leaders religieux n'ont appelé à insulter ou à frapper des personnes en fonction de leur vie sexuelle ou amoureuse. 

Mais au contraire ! 

Ils préfèreraient les soigner, les remettre dans le droit chemin de l'hétérosexualité et leur interdire l'accès aux mêmes droits que les autres. Rien de plus. 

Et bien malgré tout l'amour et toute la compassion qui accompagne leur discours rien y fait, il en faut toujours un dans la rue pour aller finir le travail. 

On peut s’étonner, faire semblant de ne pas comprendre. On peut s'indigner, on peut même le regretter sincèrement et ce, même après avoir défilé bien gentiment en faveur de la discrimination... Mais il suffit d'arrêter de se mentir deux minutes pour constater qu’au fond, c'est tout à fait logique. Si si je vous assure. 

D'abord par ce que le gros con a la faculté de se tenir informé, de comprendre ce qu'il entend et de le traduire en acte. 

Mais aussi et surtout parce que tout discours fondé sur la discrimination est porteur d'une violence intrinsèque, d'une violence contenue dans l'ADN même de la discrimination et que cette violence finit toujours par s'exprimer. 

D'ailleurs c'est facilement vérifiable et ce au delà de la question des droits LGBT. 

Il suffit d'ouvrir les journaux pour comprendre que l'on ne peut pas passer son temps à expliquer que les homosexuels détruisent la famille et la civilisation, que les immigrés constituent la source de tous les maux de la société, que les juifs possèdent ou dirigent le monde... Sans que cela ne se traduise mécaniquement par des actes homophobes, racistes ou antisémites. 

C'est tout simplement, parce que toute forme de discours fondé sur la discrimination est violent.  

On peut le regretter, on peut le déplorer mais ce que l'on ne peut plus faire aujourd'hui, c'est l'ignorer. 

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.