Car oui, le gilet jaune est magique. Sophia Aram vous explique pourquoi.

Ah la magie de noël !

Dès le début, quand j'ai vu que les premiers Gilets jaunes étaient soutenus par Le Pen, Mélenchon, Wauquiez, Philippot, Corbières, Ruffin et Asselineau, j'ai tout de suite compris qu'en plus de la magie de noël, il y avait celle du gilet jaune lui-même. Parce que oui, le gilet jaune est magique.

Franchement, s'il n'était pas "magique", comment expliquez-vous que Wauquiez ait troqué sa parka rouge pour du fluo ? D'ailleurs, Wauquiez lui-même ne s'en rappelait plus, il a fallu lui remontrer les photos pour lui rafraîchir la mémoire !

Le gilet jaune est magique, il peut transformer n'importe quelle endive en Che Guevara des ronds points. 

Prenez Eric Drouet, il a suffit que ce garçon enfile un gilet jaune pour qu'on l’invite sur tous les plateaux TV et que suite à son arrestation samedi, on finisse par le comparer à Nelson Mandela !

Non mais comparer Drouet à Nelson Mandela, c'est vraiment la chasse d'eau qui se prend pour les chutes du Niagara non ?!

Comment peut-on expliquer qu'avec son charisme de morne gouape et ses appels à la sédition, ce type passe pour un martyre, autrement que par la magie du gilet jaune  ?

Prenez le dénommé Fly rider.

Qui aurait pu imaginer une seconde que l'on inviterait une tarte molle du complotisme benêt et décérébré à venir commenter ses dernières élucubrations et l'actualité politique à une heure de grande écoute ?

Sans la magie du gilet jaune, comment tu l'expliques ?!

Je ne vois pas non-plus comment Etienne Chouars, un complotiste convaincu que le 11 septembre n’a jamais existé, adepte de Soral et Asselineau, a été réhabilité par la bouche d'un député de la France insoumise ? Et bien c'est possible, Ruffin l'a fait. C’est magique !

Saccager l'arc de Triomphe et se faire passer pour des patriotes?  Avec un gilet jaune, c’est possible. 

Huer, menacer, frapper, des journalistes et industrialiser la désinformation au nom de la vérité et du droit à l'information. C'est possible.

Menacer des élus, jusque dans leur vie privée, demander la démission ou appeler au meurtre d'un président démocratiquement élu, le tout, au nom de la démocratie. Possible aussi.

Prenez 250 000 personnes marchant dans les rues en gueulant. D'habitude, c'est 250 000 manifestants... Et bien par la magie du gilet jaune, ça devient "le peuple“. Magique ! Et c’est tellement magique que ça marche aussi avec 35 000.

Quand on voit le nombre d'exactions, de violences, de haines, de propos antisémites, racistes, homophobes, sexistes proférées pendant ces manifestations par des gens portant un gilet jaune, pensez-vous vraiment qu'il y aurait aussi peu de gilets jaunes que ça dérange, sans magie?

Ça ferait longtemps que les manifestants normaux auraient trouvé le moyen de se débarrasser des fachos ou auraient quitté le mouvement. Et bien que dalle, ça gêne personne.

Et tout ça par la magie d'un vulgaire bout de tissu acrylique et fluo, c'est dingue non?

Alors, je ne sais pas si la magie va continuer d’opérer longtemps, ce que je sais, c'est qu'il y a un miracle qui tarde à se produire, c’est que la justice sociale soit portée par un mouvement efficace et pérenne, parce je crains que ce ne soit pas exactement ce qui se profile pour ceux qui l’attendent encore sur les ronds-points...

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.