Bonjour à tous, aujourd'hui pour terminer la saison, en exclusivité interplanétaire sur France inter,

Un Bobini de derrière les mégots, les pipes à eau et les boulettes de "chut on n'a pas le droit d'en parler", un Bobini fort en herbe qui fait rigoler, qui dilate les pupilles, et vous ouvre l'appétit, un "Bobini spécial "il te reste des feuilles à toi ou bien?"

Allez fais tourner le jingle !!!

Jingle

Et voilà c'est parti, la semaine dernière une quinzaine de députés de différents bords politiques ont annoncé vouloir déposer une proposition de loi favorable à la dépénalisation du cannabis à usage récréatif. Une sorte d’appel du 18 joints.

La suite du débat, on la connait, on est en France quand même : 

- oui ce serait super de lutter contre les trafics et offrir des débouchés à des gens qui rêvent de s'investir dans le bio, l'équitable et le récréatif à la fois. 

- Mais vous n'y pensez pas, l'addiction c'est sérieux,  

- Et ben justement, c'est pas en criminalisant le cannabis qu'on traitera l'addiction.

- L'autoriser c'est l'encourager !!!

- Parce que l'interdire c'est l'éradiquer?

- Ah mais non/ mais si/ mais oui/ bien au contraire/ je ne/ à vous/ voilà allez-y, faîtes n'importe quoi!/ 

Je ne vous permets pas monsieur !!!/ C’est madame !/ Ah bon j'avais pas vu!/Oh la la que c'est bas !/A moins que/ peut être/on verra/ça m'étonnerait,… bref.

Là ; mise en place d'un comité d'éthique avec quinze gus enfermés six mois, à fumer des pétards et à bouffer des space cakes en écoutant du reggae et des spécialistes venus leur expliquer les dangers et les bienfaits des herbes folles. 

Et puis quand tout le monde sera bien défoncé, on enchainera sur un grenelle de la fumette, ou on soumettra le shit au Ric. Et là hop, on passera à autre chose.

Et c'est bien dommage, parce que bon... même si on n'a pas le droit de le dire... moi j'ai quand même un avis... 

Vous le voulez ou je le roule et je le remets dans ma culotte pour le fumer plus tard ?

D'après ce que j'ai bien compris, le haschisch c'est formidable, ça fait rigoler, ça détend et ça calme la douleur mais mais attention. 

Il y a deux "mais" : 

Le premier c'est que ça fait des dégâts dans le cerveau des jeunes qui n'ont pas le cerveau encore fini, c'est à dire que pour toi Nicolas, pas de problème. 

Et le deuxième c'est l'addiction, c'est à dire un joint ça va, trois joints bonjour les dégâts. 

C'est ça exactement comme le Beaujolais nouveau, la bière des trappistes, et la téquila frappée. 

Du coup, je vous jure sur la tête de Bob Marley que je militerai toute ma vie pour l'interdiction totale du cannabis, le jour où on m'apportera le quart de la première preuve que l'interdiction a permis de décourager un seul ado d'en consommer, et à réguler les comportements des addicts anonymes... mais en attendant que ça arrive, je propose qu'on arrête de soutenir les trafics, d'occuper les forces de l'ordre et d'emmerder le quidam par des lois débiles en laissant bien gentiment tous les adultes qui veulent, s'en rouler un petit de temps à temps, en toute quiétude, mais avec modération. 

Voilà, sur ce, je vous souhaite de belles vacances récréatives.

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.