Approchez approchez mesdames et messieurs et bienvenu dans le grand cirque du divertissement médiatico-politique!

Comme chaque année, des numéros qui ont marqué l'histoire des opinions préconçues, des déclarations racistes et des idées reçues... avec celui qu'on ne présente plus, le double condamné du slalom en idée moisie, le Houdini le plus bavard de l'histoire des polémistes en cave, le grand, l'immense, l'insondable Eric Zemmour qui reviendra devant vous, plus muselé, plus ligoté, plus bâillonné que jamais pour nous dire et nous redire qu'il n'a plus le droit de le dire. 

Mieux encore, cette année, pour vous et dans le cadre de sa grande tournée promotionnelle, il insultera une jeune femme noire, à une heure de grande écoute.

Egalement au programme cette année et comme chaque année, la Manif pour tous vous organisera quelques numéros d'homophobie ordinaire avec Jean-Marie Andrès que vous ne connaissez pas encore mais qui manie déjà l'utilisation du mot pédé en public et sans filet !!! 

Détrônera-t-il l'inénarrable Ludovine de la Rochère ou la regrettée Frigide Barjot ?  Suspens…

Parmi les nouveaux venus, nous vibrerez devant les saillies méprisantes du romantique Charles Consigny venant expliquer sur un plateau blanc comme neige à l'exception d'un artiste noir-gay-cible de son courroux qu'aujourd’hui en réalité - je cite :

c’est presque plus facile de réussir quand on est immigré noir et pédé que quand on est fils de français de souche blanc et hétérosexuel.

Preuve de l'étonnante vitalité de cette nouvelle cuvée de la foire aux cons, nous saluerons également l'arrivée de la très prometteuse Charlotte d'Ornella, la fille spirituelle de Jeanne d'Arc et d'Éric Zemmour dont l'assurance cathodique lui permet d'expliquer la shoah par l'arrivée - je cite- d'un matérialisme athée puis de faire disparaître en direct et à une heure de grande écoute la réalité des chiffres migratoires au profit d’une vague impression que la France a changé de visage pour enchaîner par la dénonciation d’une immigration aussi massive que fantasmatique.

Mais le cirque ne serait pas le cirque, sans le Campion des Campions, l'inénarrable hâbleur de la fête à neuneu, qui après avoir réussi le tour de force de transformer la défense de ses intérêts privée en défense de la cause foraine, se distingue par un numéro d'homobeaufferie, dans la lignée des plus grands homophobes. 

Le Campion du jour s'appelle, Marcel, Marcel Campion, et il explique sans ciller la carrière de l'ex-premier adjoint de la Maire de Paris par le fait qu'il soit je cite "de la jaquette" et que la ville de Paris serait dirigée- je cite toujours- par les homos, entendez les pédés, même s'il sait que l'on n'a plus le droit de dire pédé et qu'il a été lui même très ami avec Yves Mourousi". 

Voilà, comme chaque année, vous adorerez les détester, vous détesterez les adorer, ils sont de retour pour vous divertir et vous aider à ne pas penser.

Voilà, je ne voudrais pas terminer l'annonce de ce programme sans un grand merci aux directeurs de cirques privés et au service public télévisuel qui comme chaque année se dépense sans compter pour que survive ce grand barnum sous les soupirs de leurs fausses pudeurs au service de leurs audimats, parce que sans leurs complicités, l'homophobie, le racisme et la peur de l’autre ne seraient peut-être plus tout à fait ce qu'ils étaient.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.