Aujourd'hui et aujourd'hui seulement, en ce jour de rentrée radiophonique qui claque comme la bretelle toute neuve d'un cartable en skaï sauvage rempli de stylos quatre couleurs, de crayons papier HB et de toutes nos bonnes résolutions, voici un Bobini spécial rentrée : c'est reparti ! Jingle !!!

Tout le monde est là frais et pimpant. Nicolas a la mine réjouie de celui qui a renoué avec les cinq fruits et légumes par jour. Léa promène sa détente vaporeuse dans sa tenue de Bikram yoga. Haski et Asko sont venus en bateau, tandis que Sonia affiche le sourire béat d'un gérant de Coffee shop sous le regard pénétrant d'un Augustin plus Trapenard que jamais. Et ça, ça fait plaisir ! 

Alors voilà, profitez bien de ce moment de grâce, parce que sans vouloir jouer les oiseaux de mauvais augure, l'année s'annonce longue et dure... comme dirait Rocco Siffredi. Eh oui les amis, parce qu'on va en bouffer de la municipale à Vesoul, Tourcoing et Juvisy. Des embouteillages de candidats à la mairie de Paris. 

Du retour des morts vivants, les Tugdual, Ludovine et les Frigides de la manif en rose et bleu truffée de slogans abscons et bêtifiants, du “pas de PMA sans papa“, “Pas de d’éprouvettes sans quéquettes“, “Touche pas à ma FIV “ j’en passe et des bien pires.     

Aucune raison non plus d'échapper à la prochaine galoche au Macumba night du ministre de l'intérieur, pas plus qu'à la soupe tiède d'un François de Rugy mariné dans sa bisque. 

Nous n'échapperons pas non plus aux marathons télévisés d'un Président menant sur le front médiatique les combats que la réalité lui refuse. (Attention, elle plus profonde qu'il n'y parait...)  

Impossible d'échapper aux commentaires absurdes décrivant la piperade par le menu, de ce G7 qui ressemble de moins en moins à un sursaut et de plus en plus... à une thalasso. 

Aucune chance d'ignorer la vague populiste des Salvini, Trump, Bolsonaro et autres Le Pen pataugeant dans les eaux usées de leurs idéologies mortifères, comme des ados décérébrés découvrant avec jubilation la popularité de la bêtise, la force des préjugés et le pouvoir de la haine.

Parce que oui, tout ça, on va y avoir droit. Mais trêve de pessimisme, non, non, non, la vie ne ressemble pas toujours à un dîner de famille chez les Moix. Qui sait ce qu'elle peut nous réserver comme bonne surprise ? Le départ d'un Donald Trump de la Maison Blanche dans 512 jours exactement !!!  Ce serait pas un petit peu la fête du slip?  Je ne sais pas... Une conférence mondiale sur la question des réfugiées durant laquelle tous les pays  s'accorderaient à trouver des solutions humaines et viables ? Ce qui n'est pas forcément plus irréaliste que la fin des raisins secs dans le Taboulé? 

Nous partagerons certainement dans ce studio la sortie d'un roman bouleversant, d'un film émouvant, d'une déclaration pleine de tendresse... Tout ça et bien d'autres choses encore !!!  

Parce que cette année, nous partagerons ensemble, jours après jours, nos moments de colère, d’espoir, de joie, nos peines et nos youpla boum et c'est pour ça que ça fait bien plaisir de tous vous retrouver. 

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.