Une revenante ce matin sur France Inter, Sophia Aram laisse sa place à Ludovine Delamalbaise

Bonjour les gauchistes !

Mais oui, vous ne rêvez pas, c’est bien moi, Ludovine Delamalbaise, Ludo pour les amis, La malbaise pour tous les autres.
Je sais, je sais, ça fait une éternité que je ne suis pas passée par vos studios, mea culpa, mea maxima culpa, mais voilà j'étais busy, busy, un projet undercover à la House of cards, un projet d'infiltration de la République en marche, par la manif pour tous, rondement mené jusqu'à ce que l'agent pète les watt et ce, pile en plein débat sur la PMA dis-donc. 

Rappelez-vous nous étions en juin 2017, profitant de la déferlante macroniste et du fait qu'à l'époque n'importe quelle chèvre, machine à laver ou autre bidet portant l'étiquette “En marche“ était susceptible de rejoindre les bancs de l'Assemblée, on s'est dit _"_et pourquoi pas Agnès Thill ?"

Tout le monde m'a dit, "t'es sûre, ça risque de se voir un peu quand même, non ?"

Et ben c'est passé comme papa dans maman dis donc.

Une fois le ver dans le fruit de la République en marche, restait plus qu'à attendre que ce soit mûr, réveiller la cellule dormante en plein débat sur la PMA, dynamiter le projet de l'intérieur et enclencher la marche arrière. 

Et ben au lieu de ça, elle s'est cramée toute seule dis-donc. C'est ballot quand même.  

C’est simple on a créé notre Frankenstein !

On lui avait dit pourtant, “Agnès vas-y mollo, du doigté, un peu de finesse“ et pof, voilà qu'elle te parle du "puissant lobby LGBT", qu'elle t'explique que - je cite - “l'absence de genre dans le mot parent favoriserait l'éclosion d'écoles coranique"... 

- je sais pas, même moi j'ai pas compris - et là cherry on the cake, elle finit par comparer la souffrance des femmes seules voulant bénéficier de la PMA à des droguées. 

C'est simple, chez nous, y a que Tugdu qu'a compris. Et vous savez ce qu'on dit ? 

Quand y a que Tugdual Derville qui comprend, ça vous perche la comprenette à une altitude où l'oxygène se fait rare.

Alors oui, fatalement, ils ont beau ne pas être finauds, finaud à la République en marche, ils savent quand même faire la différence entre une grenouille de bénitier et un bidet. Du coup, ils vont finir par l'exclure vous allez voir. 

J'ai rien contre elle, mais j’ai l’impression qu’il y a des connexions qui se ne font pas. 

Quand tu vois qu'elle est capable d'interpeller un ministre sur Twitter pour comparer le principe de précaution invoqué dans une affaire de produits toxiques dans des couches culottes et celui qui devrait prévaloir d'après elle pour les enfants issus d'une PMA d'un couple de femmes ou d'une mère célibataire... On est plus près des fils qui se touchent que du trouble cognitif.  

Alors je vous préviens tout de suite : moi je ne la récupère pas ! 

Ils en font ce qu’ils veulent mais en l'état, franchement je n’en ai pas l’utilité. 

Il faudrait commencer par stabiliser le bordel ou la plonger en coma artificiel. Je sais pas s'il y a un problème jour/nuit, ou une mauvaise irrigation, mais il faudrait au moins lui désactiver son compte Twitter, parce que même au sein de la MNPT on trouve que ses propos sont vraiment limites, c’est vous dire. 

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.