Approchez, approchez, n’ayez pas peur, oubliez vos craintes et vos fausses pudeurs, ne faîtes pas les “chochottes“, entrez dans le chapiteau, la billetterie est ouverte, et elle est tenue par Vincent Bolloré.

Cyril Hanouna apprend déjà ses fiches, en maître déloyal il trépigne en coulisse, 

Ses complices sont là, chauffant déjà la piste à celui qu’on attend depuis qu’il est… récidiviste. 

Approchez, vous dis-je et laissez-vous porter : le clown prend place au centre du grand cirque, 

Vous aurez de tout, on vous le promet, de ces numéros de claquettes sur fond d’idées reçues et de saillies racistes, homophobes ou sexistes. 

On vous l’a promis vous aurez tout et plus encore et si ça ne suffit pas et bien si ça ne suffit pas…

  • Si Eric Zemmour y va, vous vous présentez ? 
  • Le lendemain. 

Et oui si ça ne suffit pas, vous aurez le droit à Yassine Belattar, en chair et en os, un combat de titans, les poids lourds du manichéisme bon marché enfin réunis sur la piste aux étoiles de cette année présidentieeeeeeelllllleeee… 

Mais qu’est-ce qu’on a fait pour mériter ça bordel ?!!! Pourquoi toujours la double peine ?!!!

C’est quoi l’idée ? Répondre au révisionnisme historique d’un pétainiste faussement érudit par l’inculture crasse d’un irascible benêt confondant origine et identité, culture et religion ? (Oui j’essaie de rester sobre) 

Remarquez, l’avantage c’est que si l’impuissance d’un Mélenchon à stopper l’envolée sondagière d’un plus populiste que lui n’était pas jouée d’avance, la capacité d’un contrepoint identitaire à la sauce CCIF à renforcer le polémiste ne laisse elle, aucune place au doute. 

D’ailleurs quelque part, il a déjà gagné, parce qu’au pire il vend ses bouquins et au pire du pire, il compte politiquement en rassemblant comme l’explique très bien Astrid de Villaines du Huffington Post : 

Une sorte de melting-pot qui ressemble énormément aux réseaux qui soutenaient Donald Trump sur les réseaux sociaux, c’est pour ça qu’il a gagné Donald Trump, avec aussi bien des suprématistes blancs, que des misogynes que des propos racistes, extrêmement haineux mais aussi des jeunes influenceuses de 16 ans, 18 ans qui ont l’air d’être des jeunes femmes classiques et qui attendent Eric Zemmour 

Voilà c’est comme ça, jamais le pétainisme n’aura été aussi hype, comme s’il fallait substituer à la promesse d’un débat aussi inévitable qu’abscons entre Macron et Le Pen, celui de Zemmour face à l’ensemble de la classe politique, du système, des élites, des bien-pensants etc… Vous connaissez la suite. 

On en est là, dès qu’il dit une connerie tout le monde lui tombe dessus mais comme il en dit 100 par jour on ne parle que de lui et si jamais il se tait un instant pour serrer la pince d’un truand, raciste, homophobe comme Orban, on peut toujours compter sur un Yassine Belattar pour relancer la machine. 

J’avoue je repense parfois aux envolées lyriques sur le monde d’après que l’on voyait circuler pendant le confinement, vous vous souvenez ?  

Et bien je me dis que quelque part, elles portaient quelque chose de juste : le monde d’après, ne ressemble pas du tout à celui d’avant, jusque-là, j’ai l’impression qu’il est bien pire. 

L'équipe
(Ré)écouter Le billet de Sophia Aram