Et voilà, c’est la rentrée et nous revoici tout frais, pimpants, bardés de bonnes intentions et pétris de grandes résolutions.

Que l’on n’ait pas eu la chance d’avoir eu des vacances ou que l’on ait traversé les Cyclades en paréo moulant, bercé par le roulis d’un yacht affrété par je ne sais quel armateur grec ou qu’on se soit gavé de pizzas en binge-watchant des séries télé sur un canapé … je parle ici, vous l’aurez compris, des vacances de Léa et Nicolas… 

Bref, c’est la rentrée et nous avons tous en commun de croire que nos bonnes résolutions du moment ne seront pas nos espoirs déçus de demain, car tout le monde aspire à être meilleur, plus tolérant, plus gentil, plus compréhensif, plus tartignole, plus naïf, ou plus inclusif, j’ai envie de dire… De gauche quoi…

Car moi aussi j’ai un cœur, moi aussi j’ai envie de croire que les anti-pass ne sont pas antivax et qu’il s’agit juste pour eux de défendre nos libertés publiques en s’opposant à un pass qui n’aurait pas lieu d’être… si tout le monde se faisait vacciner. 

Moi aussi j’ai envie de croire que c’est la faute à pas de chance si les antivax ont tous un voisin, un collègue, une vieille tante qui, juste après avoir été vacciné, s’est retrouvé avec une roue de vélo aimantée sur la joue ou un cousin qui – comme par hasard, juste après sa vaccination – a perdu, un bras, un œil, ses érections ou tout simplement la raison.  

Moi aussi j’ai envie de croire que ceux qui attendent le vaccin de Sanofi ont des raisons tangibles d’avoir des doutes sur un vaccin administré à plusieurs milliards d’individus et de préférer un vaccin dont même ceux qui le fabriquent ne savent rien, bah parce qu’il n’est pas encore terminé de développer justement !!!

Moi aussi j’aimerais croire que ceux qui préfèrent le vaccin chinois ou russe ont une explication sérieuse pour choisir des vaccins produisant visiblement moins d’anticorps et qu’ils ne choisissent pas leur vaccin comme on choisirait une paire de godasses ou une crème dépilatoire.  

Mais moi aussi j’ai envie de croire que Dupont-Aignand a un ami pompier qui n’a pas eu le droit d’intervenir dans un Ehpad… Faute de pass sanitaire… Alors que manque de bol une personne était en train de faire une hémorragie… et que re-manque de bol, les responsables de l’ Ehpad ont préféré laisser une personne mourir plutôt que d’autoriser un pompier qui, re-re-manque de bol, se trouvait en intervention sur le terrain sans pass sanitaire, parce que toujours manque de bol, il avait choisi de secourir des personnes âgées sans vaccin et sans test à jour… parce que oui Dupont-Aignand a peut-être un ami pompier mais celui-ci a vraisemblablement la particularité d’être le plus con de la caserne. Ce qui dans toute cette fiction, constitue sans doute, l’élément le plus probable. 

Moi aussi j’aimerais les croire mais la seule chose dont je sois certaine c’est que les abrutis sont tous rentrés. 

Il n’en manque pas un, les antipass, les antivax, les antipass-provax, les anti-vax-pro-pass, les anti-tout, les pro-Raoult, les hydroxychlorocons, les “je préfère attendre“, les “je préfère les traitements alternatifs“ ils tous là. L’été n’a rien changé. Ils ont juste muté. Ce sont les mêmes en pire. C’est comme les nouveaux variants, tout mute et rien ne se perd… et vous savez quoi, je sens que ma déprime aussi est déjà en train de muter

L'équipe
Thèmes associés