Ce matin je vous emmène tous sur le chemin de Katmandou. Alors je vous rassure, on va pas se mettre à fumer des gros pétards en studio, pour aller se rouler tout nus sur la pelouse devant la Maison de la Radio après l'émission. C'est sur que ce serait marrant de gambader à poil, tous les trois, en jetant des poignées de fleurs aux passants, pendant que la sécurité nous court après. Mais non ! Soyons raisonnables.C'est fini l'époque où Katmandou était La Mecque des hippies.

Drapeaux, Népal
Drapeaux, Népal © Tiffany Yhap
Ça, c'était fin des années 60. A l'époque, la France ne connaissait pas le chômage, l'économie était en pleine croissance et notre budget n'était pas en déficit. Bref, un vrai cauchemar ! Pas étonnant qu'à l'époque, la jeunesse veuille se barrer dans un pays du Tiers-monde pour se défoncer à l'héroïne sur les trottoirs. M'enfin,tout ça, c'est du passé. Aujourd'hui plus personne ne part à Katmandou en 2cv ou en auto-stop. Quand on va au Népal, c'est pour faire du trekking avec un équipement de montagne dernier cri. Ou alors, les plus aguerris se lancent carrément à l'assaut des cimes de l'Himalaya en embauchant une dizaine de sherpas qui porteront leur petites affaires. **Résultat quand on parle du Népal aux infos, c'est uniquement quand y'a une tempête de neige qui met les touristes occidentaux en danger. À l'heure de la mondialisation, Katmandou est donc rentrée dans le rang.** Pour vous dire à quel point le Népal est devenu un pays comme les autres, figurez vous que là-bas aussi, la télévision diffuse des émissions de télé réalité. Comme quoi, la télé réalité c'est pire que la fièvre Ebola ! Ni l'OMS, ni les Nations Unies n'ont jamais réussi à stopper ce virus qui s'attaque au cerveau. Résultat, la planète entière est contaminée. Cela dit, pendant que la France se passionne pour les aventures de Nabilla, au Népal, on diffuse un autre genre de télé réalité. Là-bas, au lieu de regarder "The Voice" pour désigner le meilleur chanteur. "Danse avec les Stars", pour désigner le meilleur danseur ou "Secret Story" pour désigner le meilleur... rien du tout. **Les Népalais regardent "Integrity Idol". C'est une émission de télé réalité dont le but est de désigner la personne la moins corrompue du Népal. Vu que la Népal est 126 ème au classement de la corruption, c'est un vrai défi de trouver un fonctionnaire qui fait son métier sans accepter un petit billet de temps en temps.** Autant dire que les cinq finalistes de l'émission sont de vrais héros. Y'a une sage femme qui se tape trois jours de marche pour aller faire des accouchements au fin fond du pays. Un directeur d'école qui donne son numéro aux élèves pour qu'ils puissent l'appeler s'ils ont des problèmes avec leurs devoirs, enfin ... Vous voyez le genre. Quand on apprend ça, on se dit que Katmandou a encore de quoi nous faire rêver. Pourquoi France Télévision ne lancerait pas une émission de télé réalité pour désigner l'homme politique le plus honnête du pays ? P´t'être qu'ils se sont dit que c'est un concept qui ne marcherait pas en France. Sarkozy mis en examen pour corruption et élu à la tête de l'UMP, Guérini mis en examen pour association de malfaiteur et réélu au Sénat. Balkany, qu'on ne présente plus, réélu à la Mairie de Levallois-Perret. Et encore, Balkany c'est le plus connu, mais aux dernières municipales, la moitié des candidats condamnés pour corruption ont été réélus. Pendant ce temps-là, ce pauvre Jospin, que tout le monde reconnaît comme un type honnête, a été balayé de la vie politique en 2002. Aujourd'hui, il se retrouve dans un placard au Conseil Constitutionnel. Franchement, je me demande si on devrait pas tous se barrer à Katmandou pour fumer des gros pétards et se rouler tous nus dans l'herbe.
L'équipe
Mots-clés :
(ré)écouter Le billet de Stéphane Blakowski Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.