Vous savez, nous les humoristes, nous sommes des crevures, des pourris, des étrons de teckel qui auraient mangé du Frolic frelaté.

Si j’étais à la direction de France Inter, je supprimerais cette case humour de 8h57 pour mettre à la place une belle personne, comme Augustin Trapenard, je le connais pas intimement, donc j’imagine qu’il est formidable. Vous aussi Nicolas, alors que si on dinait ensemble, à 17h10, parce qu’il faut que vous soyez couché avant 20h, le dernier JT que vous avez vu c’était en février 96, Bruno Masure avait conclu en disant « si à la St-Valentin, elle te tient la main, vivement la Ste-Marguerite », si on dinait ensemble, on serait déçu. Et c’est là que je vous dis que l’humoriste est une ordure, parce qu’il se moque de gens qu’il ne connait pas, regardez Jean-Michel Blanquer, toujours positif, à dire « d’accord on a fermé 80 000 classes à cause du Covid, mais il en reste quand même 2 », il est solaire, Blanquer c’est Lorie en 2004, la positive attitude, je suis sûr que si on lui retire sa chemise, sur son ventre il y a un arc-en-ciel, comme les Bisounours. Et moi, qu’est-ce que je fais ? Je me moque de lui.

Autre exemple, Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, elle et moi on a tout en commun, on est beaux, on a le même âge, si je lui dis « Zack Morris », elle me répond « Sauvez par le gong », alors que Jean Castex, ses souvenirs, c’est Belphégor et le verre de lait que grâce à Mendès France il y avait à l’école le matin. Et moi, dans plein de chroniques, je me suis moqué d’elle, je me dégoute, parce que je suis parti du principe que Macron étant ce qu’il est, un vieux dans un corps d’éphèbe pour qui l’écologie est la 100ème préoccupation sur une liste de 100 préoccupations, elle allait à l’échec. Je me disais « c’est foutu, même Nicolas Hulot a renoncé, dans ce studio, qui a connu tant de moments incroyables, Alain Juppé une fois a souri ici ». Moi qui suis dans l’empathie, les gens tristes j’ai envie de leur faire un câlin, bah ce matin-là Hulot était tellement désespéré que j’ai failli lui faire l’amour. Mais bon, après, il aurait fallu discuter avec lui, on n’est pas des bêtes, et alors moi, me farcir 3h de blah-blah sur le développement durable, merci. Sauvez la planète, mais en silence, pitié.

Et bah voyez, Barbara Pompili c’est l’antithèse de Hulot, elle chouine pas, elle avance, elle sait que Macron est proche des chasseurs, ces gens qui font semblant d’être ivres pour abattre leur beau-frère et dire qu’à cause de la poire, ils l’avaient pris pour un sanglier, mais elle avance. Elle a fait interdire la chasse à la glu, cette pratique loyale consistant pour le chasseur à affronter un petit oiseau qui a les pattes collées à une branche. D’après le Figaro, Jean Castex, qui surjoue le côté régions à tel point que c’est lui finalement qu’on va mettre à la place de Perrnaut, a déjà promis aux chasseurs de la relancer l’an prochain, mais Pompili, elle sera là. Elle est pas venue pour tricoter des moufles, prenez les animaux, elle participe tellement à leur bien-être qu’un jour elle va venir personnellement leur faire un massage à chacun. Les cirques, finis les bêtes sauvages, le numéro le plus fou, ça va être deux chats en train de se lécher dans un canapé. Les élevages de visons, interdits d’ici 2025, et là je pense aux derniers visons à y passer, ils vont vivre ce que moi j’ai vécu avec le service national, supprimé en 97, j’ai été incorporé en mars 96. On critique assez les politiques qui ne font rien pour reconnaître quand ça bouge, donc Mme Pompili, allez-y franco, faites de la France une immense ZAD avec des gens qui s’aiment et des animaux en liberté qui copulent. Libérez les tigres de Fort Boyard, Felindra, tête de rien, ça sonne bien aussi. Grâce à vous, les dauphins bientôt seront libres, je sais pourquoi. On a le même âge, on avait 14 ans à la sortie du Grand Bleu. Je n’ai pas oublié Rosanna Arquette. Vous n’avez pas oublié les dauphins. Heureusement que c’est vous qui êtes devenu ministre, parce que moi je serais allé à New York libérer Rosanna Arquette. Donc bravo et bisous. 

L'équipe
Thèmes associés