Hier, Tanguy a écouté la matinale d'Inter...

Oui, parce que je viens ici rarement, donc pour ne pas oublier vos noms, je vous écoute. Dans mon lit en plus, ce qui est une forme de subversion dans le monde de l’entreprise, personne n’entend le matin l’ensemble de ses collègues dans son lit, ou alors c’est que la soirée de la veille est vraiment partie en vrille, d’où la nécessité pour la boite concernée de créer un CE avec peinture corporelle, bondage, hammam, après-midi avec Bruel, pour canaliser tout ça. Bref hier, je vous écoutais au lit, lascif, offert, insolemment désirable, mais cessons de parler de moi, puisque j’entendis François Ruffin. Et je l’ai trouvé d’une intelligence rare, il doit s’ennuyer quand il est avec les autres de la France Insoumise, tel Hubert Reeves s’il se retrouvait à discuter avec Bernard Montiel, Tex et Julie Graziani, cette dame qui a la gastro et qui sur C News l’autre jour a vomi en direct, mais ce sont des mots qui sont sortis, bon ça doit être une littéraire. 

Oui, parce que Ruffin a dit qu’il était agnostique, c’est-à-dire qu’il n’est pas capable de prouver l’existence ou non de Dieu, contrairement à Ségolène Royal, qui est capable de prouver l’existence d’elle-même, donc d’une entité supérieure, d’après elle-même. Mais en tant qu’agnostique, il a dit qu’il y avait un au-delà de l’homme, qu’on n’est pas juste bons à claquer nos sous lors des 15 jours Auchan sur le blanc, même si le fait que j’y ai trouvé 3 serviettes de bain pour 4 euros 99 a clairement été mon meilleur moment de vie de toute cette année.

Oui, on peut ne pas croire en Dieu et croire à quelque chose, moi je suis athée, je pense que là-haut, il n’y a personne, à part Thomas Pesquet de temps en temps. Mon enfance a donc été atroce, pas de catéchisme, j’ai été obligé de vivre mes premières expériences sexuelles tout seul. Et quand mes copains ont fait leur communion, ils ont eu plein de cadeaux, moi rien, j’étais comme le petit burundais qui voit débouler le Père Noël et là le Père Noël lui dit « désolé pépère, j’ai tout donné aux enfants des pays occidentaux, par contre je vais te prendre toi, tu es le cadeau de Noël d’Angelina Jolie ». En tant qu’athée, je me suis toujours senti aussi seul que Michel Onfray s’il était invité à TPMP.

Et hier, je me suis demandé « mais combien est-on en France à ne pas croire ? », parce qu’on ne parle jamais de nous, il n’y a pas d’extrémiste athée, jamais un type ne se fait sauter après avoir hurlé « je fais ça sans aucune raison ! » ou « OK, à la rigueur, parce qu’il faut bien dire quelque chose, je vends une 306 toutes options 11000 euros à débattre ! ». Et bien d’après une étude de 2012 Win/Gallup International, on est 63% de la population, 34% de non religieux, 29% d’athées, 63% de gens aussi invisibles que les poils pubiens de Mme de Fontenay. 63% d’individus noyés sous l’intégrisme des uns, les insultes des autres, « vous êtes un collabo », « oui et vous un facho », et ça dérape, sur Twitter on lit « ta mère c’est Jean-Michel Aphatie devant la mosquée de Grigny », sur Facebook « ta sœur la laïcité c’est la coiffeuse de Manuel Valls », ça s’enflamme, et on est 63% à se dire « mais en fait, on n’en peut plus, de la religion ». Parce qu’au-dessus de nous, il y a personne, il fallait écouter les frères Bogdanov au lieu de juste regarder leur tête. En tous cas, c’est ce qu’on se dit.

Ce matin, je pense à ces 63% de gens qui sont comme moi, et d’un coup, je me sens moins seul. 

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.