Pour sa rentrée, Tanguy revient masqué

Léa, Nicolas, bonjour, comme à chaque rentrée, vous êtes reposés, bronzés, craquants, en vous voyant, j’ai d’abord cru que c’était le panier de viennoiseries. De mon côté, je suis beau également, j’ai fait un blanchiment des dents, je me suis fait passer la glotte au polish, j’ai même deux molaires Vuitton achetées 1000 euros chacune, mais vous ne voyez pas tout ça. Pourquoi ? Parce que je porte le masque, c’est le 3ème masque de ma vie, puisqu’en 95 j’ai fait le carnaval de Venise et en 2003 un masque du visage au concombre. Petit souci, je ne savais pas qu’il fallait découper le légume en rondelles et je m’étais enfoncé un concombre entier dans chaque œil, j’avais pensé « c’est donc ça dont on parle dans Marie Claire quand on dit qu’il faut souffrir pour être belle ».

Ceux qui m’écoutent sur Inter chaque jour à 12h10 avec Nagui, et qui écoutent aussi maintenant, des gens qui n’ont pas d’activité, donc du temps, comme Florian Philippot ou le styliste de Cyril Hanouna, savent que depuis mardi, je porte le masque. D’abord en soutien au peuple, qui est contraint de le porter au travail, je ne vois pas pourquoi les choses seraient différentes dans les médias, il faut arrêter de se distinguer, déjà qu’on continue à voter à gauche. Et je le porte aussi pour ma carrière, je me dis que si on ne voit que la moitié du mon visage, je vais lasser les gens 2 fois moins vite, si Michel Drucker avait mis un niqab de 76 à nos jours, là, personnellement, j’attendrais le retour de Vivement Dimanche avec impatience. C’est le principe des Daft Punk, avec leurs casques, personne ne sait qui ils sont, si ça se trouve il s’agit de Nathalie Rihouet et Jean Castex, d’ailleurs, depuis la nomination de ce dernier à Matignon, il n’y a pas de rumeur de sortie d’un nouvel album. Coïncidence ?

Autre argument en faveur du masque, son potentiel érotique. Ce carré de tissu, ces 2 petites ficelles, clairement, ça rappelle le string, ce qui explique l’explosion du virus au Cap d’Agde, les malheureux ont sans doute voulu se papouiller le ouin-ouin, comme on dit dans les milieux hots, voyant le masque, ils ont confondu, l’ont retiré de la bouche leur partenaire et se sont fait des bisous, paf, virus. Et si le masque est érotique, c’est aussi parce qu’il suggère plutôt que de montrer, là par exemple, l’auditeur peut se dire « tiens, si ça se trouve, Pastureau, tout en parlant, est en train de s’humecter les lèvres à petits coups de langue », je me doute que vous ici, ça vous dégoute, parce que vous êtes purs, mais nos auditeurs sont déviants, je connais déjà 2 entrepreneurs qui hier matin ont fait l’amour pendant l’interview de Geoffroy Roux de Bézieux du MEDEF, ils étaient stimulés. Par contre, par respect pour votre travail, Léa, à chacune de vos questions, ils ont observé un temps mort.

Autre avantage du masque à la radio, j’essaie de vous convaincre, si avant d’entrer en studio on a mis des aliments dans son masque, on peut les ingérer discrètement tout au long de la chronique, là par exemple, je suis sur une blanquette de veau. Et puis grâce au masque, nos oreilles servent à quelque chose, moi jusqu’à présent, avec les miennes, j’avais juste écouté le best of de Bananarama et quand j’étais jeune, je mettais une clope dessus pour faire cool, ensuite je suis passé à la chicha, ça devenait trop lourd, je me suis fait un décollement. Sans compter qu’avec la moitié du visage couvert, tout passe par le regard, vous allez peut-être enfin relever cette intensité qui me brûle tout au fond de l’iris, on va juste se regarder et arrêter de parler, certes, c’est la mort de la radio, mais on fera autre chose, des macramés ou du body painting.

Voilà, fin de ma chronique masquée, chaque semaine je tenterai une expérience, jeudi prochain ce sera la varappe et dans 15 jours le triolisme. Bonne journée.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.