Hier je me baladais sur le site de France Bleu, parce que le départ de Jean-Pierre Pernaut a laissé un grand vide, je suis déconnecté de la vie des villages fleuris, ça fait un mois qu’on m’a pas dit qu’il y avait des phoques dans la baie de Somme, j’ai mal à ma France.

Donc j’ai lu plein d’infos, que dans les Deux-Sèvres un automobiliste a été contrôlé à 187 km/h sur une route limitée à 80, sans doute quelqu’un qui était pressé de quitter les Deux-Sèvres. J’ai lu qu’à Nice, un restaurateur avait malgré l’interdiction, ouvert son restaurant, les clients criaient « Liberté » et « Résistance », la résistance c’est manger une blanquette, si le concept avait toujours été aussi light, Jean Moulin en 41 aurait pu se contenter de commander une pizza 4 fromages. Et là, je tombe sur un article intitulé « le projet de nommer un collège Samuel Paty divise à Ollioules », Ollioules, c’est dans le Var, c’est la commune de naissance de Christophe Castaner, c’est à Ollioules qu’il a pour la 1ère fois mangé solide, un jour il est tombé de vélo en voulant éviter un chien, donc j’imagine qu’il y a une plaque commémorative, parce qu’Ollioules, c’est le genre de petite ville où il ne se passe pas des dizaines de trucs, j’ai vécu dans des tas de villes semblables, je sais que si une personne créé par accident en mettant trop de farine un biscuit immangeable, tous les commerçants se mettent à le vendre en tant que spécialité locale et on refile à la personne les clés de la ville.

Donc là je me suis dit « bizarre, Samuel Paty, c’est ce prof assassiné et encensé il y a 3 mois, on allumait des bougies, des gens écrivaient Je suis prof, et là on refuse de donner son nom à un collège, ho ? ». En fait, je vous raconte, à Ollioules, il y a un collège, qui s’appelle « Les Eucalyptus », or en général, les noms de plantes, on les donne à des Ehpad, si bien que les collégiens d’Ollioules sont décalés, à 13 ans ½ ils regardent France 3, ils font les Mots Croisés du magazine Pleine Vie, ils boivent des verveines. Le maire LR d’Ollioules se dit donc « on va donner au collège le nom de Samuel Paty », bel hommage pour un prof, c’est comme si on renommait la section intermittents du Pôle Emploi « salle Roselyne Bachelot ». Et autant Kim Jong-un, le dictateur nord-coréen violenté par son coiffeur, aurait dit « allez zou c’est moi qui choisis, le collège va s’appeler Kim Jong-un, la bibliothèque aussi, le stade aussi, et tiens, la ville », autant en France on demande l’avis aux gens. Le maire fait donc un sondage dans le collège, et là, refus de 100% des profs, 89% des parents d’élèves et 69% des élèves, donc soit tous ces individus sont des fans ultras d’eucalyptus qui veulent absolument que le collège reste nommé comme ça, le week-end ils campent sous des eucalyptus, ils font aussi de la soupe d’eucalyptus, il y en a un qui s’est marié avec un eucalyptus, qu’il a appelé Jean-Pierre, soit le nom de Samuel Paty leur a posé problème.  

France Bleu interroge alors une responsable syndicale du bahut, qui dit « c’est prendre un risque qui peut être évité », on en est là, à ne plus pouvoir honorer un mort du terrorisme islamiste juste par peur, et c’est humain, nous on n’a pas appelé la Maison de la Radio Maison Samuel Paty, on l’a appelée Maison de la Radio et de la Musique, parce que tout ce qu’on risque c’est de se faire agresser par des gens qui ont l’habitude de faire du mal à la musique, comme le patron d’NRJ. Bah oui on a peur, depuis hier je lis des gens sur Twitter traiter les profs d’Ollioules de froussards, collabos j’ai lu, lopettes, mais ces twittos seront devant le collège pour le défendre s’il y a un souci ?, non, il y aura moins de gens qu’à un congrès du Modem. Les profs sont seuls, donc le collège Samuel Paty, ça va pas être possible, on va garder les Eucalyptus, ça dérange personne les eucalyptus, ça fait de belles fleurs, il y a 760 variétés d’eucalyptus, 760 noms potentiels de collèges qu’on évitera d’appeler Samuel Paty juste parce qu’on est terrorisé.

L'équipe
Thèmes associés