Léa, vous, vous serez reposée 27 minutes en tout parce que votre saison prochaine, c’est du délire, vous avez dû racheter l’hologramme de Mélenchon et le rafistoler avec votre tête.

Bah attendez, vous restez sur Inter avec Demorand, à la télé avec Sotto et en plus en co-anim avec Ruquier, si c’était le remake d’Un gars une fille ça ferait chouchou et loulou et loulou et loulou, 3 mecs, vous êtes la seule à vivre un enterrement de vie de jeune fille permanent et où tout le monde garderait son slip. 

Oui parce que contrairement à ce qu’imagine le public, les médias c’est très plan-plan, moi la drogue, je la cherche toujours, au mieux on m’a proposé un Balisto, mais il faut dire que je suis arrivé pile au moment où Frédéric Beigbeder s’en allait. 

Alors Léa, vous arrêtez quand même votre émission sur France 5, c’est con parce que si vous l’aviez gardée, vous passiez sous franchise Marvel en tant qu’Insomnie Woman, la femme qui ne dort pas. La même vie que la voisine de Fabrice Luchini si les murs entre les apparts sont fins. D’autant que le dimanche, du coup, à cause des samedis soirs avec loulou n°3, vous allez vous coucher à l’heure où vous vous levez les autres jours, vous voyez les montres en train de fondre de Salvador Dali ? Bah ça, ça va être votre horloge interne. Si vous croisez Christophe André, le gourou zen d’Inter, il va vous coller de force contre tous les chênes de la forêt de Rambouillet pour que vous puisiez leur énergie, parce que le petit ficus du bureau d’Askolovitch, ça va pas suffire.

On va donc tous se quitter pour 2 mois, c’est triste, et en même temps, ça veut dire que si la Belgique gagne l’Euro, ni Vizorek ni Charline Vanhoenacker ne pourront faire de chroniques pour nous narguer, ils vont rester chez eux seuls avec leur joie malsaine. 

Et à la rentrée, ce sera trop tard, on sera partis sur autre chose, il va y avoir de l’actu, je rappelle que Valérie Pécresse a dit qu’elle allait réfléchir pendant l’été à si elle se présentait ou pas à la présidentielle, c’est la seule à faire ça, nous l’été on pense merguez, Biafine, MST, elle, à cheval sur une bouée licorne, avec son mari qui fait la bombe dans la piscine, elle se demande si elle a rendez-vous avec la France.

Et ça ne va pas être la seule, on va avoir plus de candidats que d’électeurs, hier 200 maires socialistes, je savais pas qu’il en restait autant, ont appelé dans une tribune Anne Hidalgo à y aller aussi. Mais ces gens ne la connaissent pas, elle est dangereuse, elle passe, un mois plus tard, l’autoroute A15 c’est un espace végétalisé avec piste cyclable inclusive pour des trajets apaisés. Elle va appeler Thomas Pesquet pour qu’il installe une terrasse éphémère le long de l’ISS. Une femme à l’Élysée, quel panache ça aurait, dommage que vous n’ayez pas le temps d’y aller, Léa. 

Donc soit Pécresse, soit Hidalgo, soit Marine Le Pen, mais elle, elle est dans les choux, au-delà de ça c’est le pavillon des légumes à Rungis. En plus, son père Jean-Marie hier l’a descendue, c’est un daron à l’ancienne, je pense que s’il la surprend en train de fumer une clope, il lui met une claque. Il a dit qu’il fallait que le RN retrouve sa virilité, et il raison, c’est ça, ce parti, vous mettez au 1er plan Jordan Bardella bien peigné et lustré au savon à la fraise, ce type est plus propre qu’une lingette Saint-Marc, l’électeur qui a envie de faire péter le système, il ne se reconnait pas. Il vote Jean Lassalle, un mec qui sent la gnole à 300 mètres et qui les mains grandes comme la Lorraine.

Bref, ça va être une saison un peu folle, qu’on va vivre ensemble, puisque je ne pars pas, ni Julien Bellver de Quotidien ni Morandini ne parleront aujourd’hui de mon non-départ. Alors je vous fais un bisou et je vous dis à bientôt. Léa, prenez des forces

L'équipe
Thèmes associés