Même si ça sent un peu partout la serviette mal essorée, Vincent Dedienne était prêt à parler de choses futiles ou poétiques, mais il reçu un mail de son ancienne prof de lycée qui l'informe que l'option théâtre est menacée or c'est l'école de la vie !

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.