Chers auditeurs, avant d’entamer mon billet, je vous avais demandé la semaine dernière (enfin c’était pas la semaine dernière et puis je vous l’ai pas vraiment demandé mais n’entrons pas trop dans les détails) s’il y avait des sujets que vous souhaitiez entendre abordé plus régulièrement dans le 5/7.

Vous ne m’avez pas répondu, mais qu’à cela ne tienne, j’ai quand même fait une petite synthèse de vos désirs, via un petit schéma que je vous montre et que vous ne voyez pas, oui c’est idiot, j’avais pas réalisé que vous ne le verriez pas… zut.

En tout cas sur ce schéma il apparaît très nettement que vous déplorez le manque de sujets consacrés à l’actualité des endives et du ping-pong.

Endives au marché
Endives au marché © wikimédia commons

C’est assez surprenant mais il semblerait qu’il y ait un vrai intérêt des auditeurs de France Inter pour –alors pas pour une endive en particulier, je pense pas- mais pour LES endives en général. Et je comprends, je comprends que ça vous préoccupe, c’est un sujet polémique l’endive, pour pas dire brûlant, pour pas dire braisé, et c’est vrai qu’on fait trop souvent l’impasse sur l’endive dans les médias français et à fortioti internationaux. Donc écoutez-moi bien (d’ailleurs en règle générale écoutez moi bien, hein, n’attendez pas que je vous dise écoutez moi bien pour bien m’écouter, prenez des initiatives…). Je m’engage solennellement au nom de France Inter et de moi-même à ce qu’avant le mois de Mars de cette année, un 5/7 entier soit consacré aux endives, avec des journalistes spécialisés, des polémistes, des hommes politique de premier plan et des écrivains qui viendront raconter la place MAJEURE qu’occupent les endives dans la littérature.

Je regarde mon Alex Taylor, je vois qu’il a les yeux qui pétillent à l’idée d’une revue de presse internationale sur l’endive (comment on dit endive en anglais ? Et en russe ? Bon ben faudra vous renseigner).

Je regarde mon Charles Jaygu, ah bon il s’est rendormi…

Voilà, je vous sens heureux chers auditeurs, j’entends vos soupirs d’aise de l’autre côté du poste, ça me fait plaisir! Le ping-pong par contre je vous le dis tout net: faut pas se foutre de notre gueule. France Inter est quand même une radio nationale qui a sa petite respectabilité, on a -croyez-nous- bien d’autres chats à fouetter que de blablater dès le matin sur ce sport de camping à la con. Le camping, les bermudas et le ping-pong sont des sujets qui ne seront jamais abordé sur l’antenne de France Inter, c’est comme ça, c’est notre ligne éditoriale. Le ping-pong c’est NON !

En revanche, ce que je peux vous proposer, c’est un sujet voisin pour ne pas dire analogue, qui serait le rosbeef, ça on peut y réfléchir pour la saison prochaine.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.