Aujourd’hui, j’ai trois nouvelles à vous annoncer : une mauvaise, une mauvaise et une très mauvaise.

La très mauvaise, elle ne vous a pas échappée, c’est que je n’ai pas été élu « Actrice la plus torride de la décennie » . Ca s’est joué à pas grand-chose/un poil de barbe mais c’est Salma Hayek qui m’a finalement coiffé au poteau.

Je vous avoue que je suis bien dégoûté, d’autant que ça fait quand même 6 mois que je me crève la chatte à faire une heure et demie de pilates tous les jeudis, laissez-moi vous dire que si j’avais su, je serai resté bien tranquille à la maison à bouffer du Toblerone.

Ensuite, la mauvaise nouvelle, c’est qu’on a appris il y a quelques jours la disparition de Horst Brandstätter . C’est le créateur des Playmobil, vous savez les petites figurines en plastoc qui se coiffent comme Marisol Touraine et qui sont encore moins souples que Laurent Fabius. Et qui rappellent surtout les heures tendres et sucrées de l’enfance, quand l’amour et la politique ne sont pas encore des sujets qui fâchent puisqu'ils ne sont pas des sujets, tout court. Alors ce matin, je suisdoublement chagrin parce que non seulement Herr Brandstätter était celui qui avait inventé le Hula Hoop. Et ça, ça m’attriste aussi parce que figurez-vous que plus jeune, quand j’avais envie de faire une activité plus sportive et surtout plus virile que les Playmobil, hop ni une ni deux je faisais du Hula hoop. Et j’étais sacrément fortiche, je pouvais faire tourner le cerceau des heures entières autour de mes hanches, de ma nuque, de mon sexe en érection ou de mes poignets, j’étais très doué.

Et pour finir, la mauvaise nouvelle, c’est que le classement 2015 de Bloomberg a été annoncé la semaine dernière. Et ça, ça soulève immédiatement deux questions, la première c’est « qu’est-ce que le classement 2015 de Bloomberg ? » et la deuxième c’est « A quelle heure on mange ? ». Bon, je ne répondrai qu’à la première question, parce que la deuxième me semble hors-sujet.

Le classement 2015 de Bloomberg, classe les personnalités les plus riches du Monde. A quoi ça sert ? A rien, mais ça fait joli. Ca sert à rien, parce qu’il n’y a rien à gagner, encore si ça rapportait de l’argent d’être dans le classement, mais même pas !

Et donc qu’est-ce qu’on apprend en lisant ce classement ? D’abord qu’à ma grande stupéfaction, Charles Jaigu n’y figure pas (ce qui implique que j’arrête dès aujourd’hui de lui faire du gringue tous les mercredis matins), et ensuite que Amancio Ortega le fondateur et l’empereur du groupe Zara, vient de se classer numéro deux.

Et ce qui est rigolo c’est que l’accession à cette jolie place argentée du podium intervient juste au moment où un ex-employé porte plainte contre le groupe pour licenciement abusif après que son supérieur a découvert qu’il était juif et gay. Le plaignant affirme que Amancio Ortega a créé une culture d’entreprise malsaine, raciste, sexiste, homophobe et antisémite... Ce à quoi l’accusé répond : « Meuh non ».

Pour l’instant, on ne sait pas qui a raison, la justice tranchera. Rappelons simplement qu’en 2007, la marque avait commercialisé un très très très joli sac pour dames sur lequel étaient brodés un petit vélo, une biche, une croix gammée et des petites jonquilles. Vraiment joli. Et pas cher, 49,90 : Une affaire.

Il me reste du temps ? Bon ben alors rappelons aussi qu’en 2014, Zara avait commercialisé un très joli t-shirt pour enfant, avec de jolies rayures et une belle étoile jaune sur la poitrine. Qui faisait penser à quelque chose... mais alors à quoi ?

Bon mais dans toutes ces mauvaises nouvelles, il y en a quand même une bonne : c’est qu’à chaque fois, l’entreprise s’est excusée.

Les liens

Le site officiel de Vincent Dedienne Tout, vous saurez presque tout !

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.