Le jeudi, c'est Vincent Dedienne. Aujourd'hui, il constate que ça ne va pas pas fort dans le genre humain : on ne donne pas s'il n'y a pas de public, on ne mange pas bio, mais on s'offre des objets hors de prix…

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.