Bonne nouvelle pour les cadres supérieurs qui nous écoutent en rejoignant leurs bureaux - leurs bureaux de la Défense, conformément à l'adage "40 ans, toujours puteaux" : on peut depuis quelques jours découvrir sur les écrans de cinéma une biographie du célèbre fondateur d'Apple, Steve Jobs, dont le nom de famille prémonitoire nous informe qu'il est mort au travail. Là où Steve Jobs a été vraiment malin, c'est qu'il a su mourir au bon moment. Pas comme Nelson Mandela !

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.