Le dessin de Jonaten du 03-04
Le dessin de Jonaten du 03-04 © Jonaten / Jonaten

Evidemment beaucoup de politique ce matin dans vos journaux, avec ce triple sondage réalisé par Le Parisien . Ou plutôt triple étude pour un sondage, ce qui permet, selon le quotidien, d’affiner les résultats aux questions sur les intentions de vote au premier et au second tour de la présidentielle. Ce que nous apprend cette étude hors-norme c’est… Exactement la même chose que les précédentes. A la virgule près. Chaque camp en tirera donc les conclusions habituelles. Dans l’équipe de François Hollande, nous dit Le Parisien , on voudrait qu’il y ait plus de propositions fortes, mais « depuis l’annonce en février d’une nouvelle tranche d’imposition à 75% pour les plus riches, rien de neuf. Hollande rabâche son projet », ce qui fait dire à un député, anonyme bien sûr, que « C’est du poisson froid, il faut le remettre en cocotte », fin de savoureuse citation… Chez Nicolas Sarkozy, nous dit Le Parisien , « les stratèges épluchent méthodiquement les enquêtes d’opinion, les reports de voix entre les deux tours, les sujets qui retiennent le plus l’attention des Français. » Un conseiller du candidat, lui aussi anonyme, estime que « l’écart au second tour paraît extravagant. Ce sera sûrement beaucoup plus serré, dans un sens ou dans un autre »… fin de sibylline citation.

La politique, c’est aussi la grande interview accordée par François Bayrou au quotidien Les Echos , dans laquelle le candidat centriste estime que « l’oubli de la crise dans la campagne, est une atteinte à l’intérêt national ».

Autre enquête, celle menée par Libération , sur le vote des jeunes, pour Marine Le Pen : qui sont-ils ces primo-votants, ceux qui se rendront pour la première fois aux urnes, et y glisseront un bulletin FN ? Libé s’est rendu à Lille et a rencontré des jeunes inquiets. Pour la plupart peu diplômés, ils se sentent invisibles, fustigent l’assistanat, veulent plus de policiers et ont peur du déclassement « on recule , dit Cyril, 18 ans. Il y a plus d’insécurité. Et plus de chômage. On recule dans l’avancement »…

La perle du jour est dans ce papier, c’est un jeune qui en est l’auteur. Il dit qu’il va voter Eva Joly.

« - C’est qui Eva Joly ? », lui demande un camarade

« - C’est celle qui a des lunettes rouges. Quand il fait beau, elle met des vertes » !

Dans la presse, également, la crise au Mali. On verra la carte, saisissante, dans Le Parisien , de la zone revendiquée et en partie contrôlée par les rebelles touaregs, infiltrés par des islamistes et des cellules d’Al Qaeda. Conséquence directe de la chute du régime Kadhafi et de l’arrivée, depuis la Lybie via le Niger, de milliers d’armes de guerre mais aussi de guerilleros entraînés, les rebelles touaregs avancent vite, et d’après un officier de l’armée malienne, cité par le Figaro, « rien ne les empêche aujourd’hui d’atteindre la capitale s’ils le voulaient ».

Vous lirez aussi, le supplément des Echos sur l’état de la France, où tout ne va pas mal. Oui, de nombreuses statistiques attestent du recul de notre pays, notamment son commerce extérieur, le manque de compétitivité de ses entreprises, mais la France place, selon les chiffres des Echos , un nombre plus important de champions nationaux dans le classement des premières entreprises de la planète.

On termine avec la démission du président Hongrois, hier, narrée par Le Figaro , pour cause de… plagiat. Les faits remontent à 20 ans. Pal Schmitt avait alors publié une thèse sur les jeux olympiques dont 200 des 215 pages étaient du simple recopiage de travaux existants. L’affaire faisait scandale depuis plusieurs semaines en Hongrie. Plein d’amertume, Schmitt s’est décidé à démissionner hier annonçant qu’il consacrerait son temps à… écrire une nouvelle thèse de doctorat ! Cela ne s’invente pas !

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.